Nouvelles approches pour les interfaces homme-machine industrielles

Mis en ligne le 16 avril 2021 à 11:36           Advantech

Télécharger le document      1456ko

Dans ce white paper didactique écrit en français sur 7 pages, Advantech s’interroge sur les designs et les fonctionnalités des IHM dont les utilisateurs ont besoin et pourquoi celles-ci vont devenir incontournables dans le domaine de l'industrie 4.0 avec l’arrivée des architectures IIoT (Industrial Internet of Things). A partir d’une analyse historique de l’évolution de ces IHM, Advantech fournit une esquisse des tendances du marché à venir. Car, malgré les progrès récents des IHM industrielles, avec notamment l'agrandissement des écrans et l'accélération des communications, la conception et l'interactivité de ces interfaces homme-machine peuvent encore être améliorées dans le cadre d'une mise en place de lignes de fabrication intelligentes, avec une automatisation elle aussi plus intelligente.

Dans cet environnement en mutation, les IHM industrielles capables d'assurer des échanges de données en masse sont un maillon essentiel pour la visualisation et la compréhension des données de terrain et des flux de production. Elles aussi doivent évoluer vers plus d’intelligence, pour permettre aux opérateurs de mieux faire fonctionner les machines et de commander les applications de manière plus simple et plus précise.

Comment des contrôleurs d’affichage intelligents confortent la sûreté des véhicules autonomes

Mis en ligne le 15 avril 2021 à 12:10           Socionext

Télécharger le document      1757ko

Dans ce white paper en français, Socionext, concepteur de solutions fondées sur des puces-systèmes intégrées, explique que, pour gérer des écrans embarqués sur des véhicules dotés de fonctions d’autonomie, la mise en œuvre de contrôleurs intelligents contribue à la sûreté. Ces véritables “contrôleurs intelligents” sont capables de gérer des systèmes d’affichage distants et échelonnables à l’intérieur d’un même véhicule, tout en assurant des niveaux de sûreté très élevés grâce à des mécanismes de chiffrement de signature et de gestion en temps réel de flux vidéo 4K sur plusieurs écrans.

Avec l’émergence de l’Internet des objets (IoT) et de l’intelligence artificielle, les voitures 100% autonomes capables d’interagir entre elles vont à terme révolutionner la façon dont les gens voyagent. Dans ce cadre, les systèmes d’affichage deviennent de plus en plus sophistiqués, avec une augmentation de leur taille mais aussi de la définition des écrans, ouvrant la voie à de nouvelles applications à la condition que leur gestion soit assurée par des circuits adaptés.

Dépasser le compromis prix/performance avec une architecture COM Express à base de socket

Mis en ligne le 26 mars 2021 à 12:35           Portwell

Télécharger le document      3638ko

Dans ce white paper synthétique écrit en français par Portwell, le fabricant de cartes, modules et systèmes pour l'embarqué explique, chiffres à l’appui, comment une architecture de module COM Express fondée sur la mise en œuvre d’un socket, à la différence des implantations standard, permet d’obtenir, dans le cadre de l’utilisation de processeurs Intel Coffee Lake-S, de meilleures performances à un coût inférieur aux modules classiques.

Car l’innovation sur le marché des modules de calcul embarqués fondés sur les spécifications COM Express est généralement due à l’introduction de nouveaux processeurs Intel avec des implantations relativement semblables entre constructeurs. Avec, sur ce marché, une ressemblance apparente entre modules COM Express concurrents, non seulement au niveau des caractéristiques et des spécifications, mais également en termes de prix et de performance. Or l’approche de Portwell repose sur l’implantation d’une conception à base de socket pour le jeu de puces Intel PCOM-B654, une différence par rapport au montage soudé conventionnel utilisé sur presque tous les modules COM Express Type 6 disponibles actuellement sur le marché.

Modules COM Express Type 6 et COM-HPC Client : une comparaison raisonnée

Mis en ligne le 19 mars 2021 à 12:08           Congatec

Télécharger le document      3086ko

Ecrit par Christian Eder, directeur marketing de Congatec et chairman du sous-comité du PICMG à l’origine du standard pour modules processeurs COM-HPC, ce white paper en français de 7 pages détaille les deux options possibles pour accueillir des processeurs haut de gamme sur des Computer-On-Module standardisés : le COM Express Type 6 et le récent COM-HPC ClientL’arrivée des processeurs Intel Core de 11e génération (nom de code Tiger Lake) offre ainsi aux développeurs la possibilité de décider quel format correspond le mieux aux exigences de leur projet.

Alors que le COM Express a dominé le secteur de l’informatique embarquée haut de gamme ces dernières années, l’arrivée du COM-HPC soulève de nouvelles questions, explicitées dans le white paper. Le COM Express et le COM-HPC sont-ils concurrents ? Faut-il augmenter les investissements en COM Express existants ou passer à une nouvelle norme de module ? Combien de temps le COM Express restera-t-il disponible ? Doit-on passer au COM-HPC maintenant ou vaut-il mieux attendre ? Le white paper dégage ici des pistes de réflexion pour répondre à ces questions, en examinant notamment en quoi les modules COM-HPC Client diffèrent des modules COM Express Type 6.

Aviation sûre et durable : analyse du rôle critique de la transformation et de la simulation numérique

Mis en ligne le 08 mars 2021 à 09:34           Ansys

Télécharger le document      2342ko

Dans ce white paper de 25 pages en anglais, illustré d’une dizaine de graphiques, la société d’études Lifecycle Insights synthétise les données recueillies lors d’une vaste enquête intitulée  2020 Aviation Supplier Study”. Destinée aux responsables de sociétés impliquées dans le domaine de l’avionique, cette enquête a permis de mettre en avant des informations de premier plan sur la manière dont les responsables de l’ingénierie en avionique doivent répondre aux exigences en matière de sécurité et de durabilité de cette industrie. Et ce en s’appuyant sur deux piliers, liés entre eux : la transformation numérique de l’entreprise et la simulation.

L’étude, enrichie de données fournies par Ansys, montre notamment comment, alors que la transformation numérique est un phénomène relativement nouveau dans l'industrie aéronautique, les organisations réagissent rapidement à cette tendance qui transforme le cycle de vie du développement de l’industrie. Elle explique aussi comment les fournisseurs de systèmes et les équipementiers peuvent exploiter les initiatives liées à la transformation numérique pour répondre aux demandes de l'industrie. Enfin, l’auteur du white paper analyse l’impact des solutions de simulation dans ce cadre, tout au long du cycle de vie du développement d’un produit, et révèle où les investissements sont réalisés dans les différentes disciplines d'ingénierie (intelligence artificielle et apprentissage automatique, ingénierie des systèmes et ingénierie logicielle).

Si vous vous inscrivez au contenu détaillé sur cette page (le « Contenu »), vous acceptez de communiquer vos données personnelles à ANSYS, Inc. et à ses filiales et sociétés affiliées (collectivement dénommées « Ansys »). Ansys utilise vos données personnelles conformément à son avis de confidentialité afin de fournir le Contenu et de vous envoyer des communications et autres informations y afférentes. De plus, Ansys est susceptible de partager vos données avec ses Partenaires de distribution, tel que défini dans son avis de confidentialité.  Veuillez noter qu’Ansys n’est pas affiliée avec l’entité hébergeant le Contenu.


Programmer des systèmes hétérogènes asymétriques avec l’outil System Workbench pour Linux

Mis en ligne le 24 février 2021 à 10:39           Ac6

Télécharger le document      2127ko

Dans ce white paper de 8 pages en anglais, l’éditeur français Ac6, concepteur de l’environnement de développement System Workbench pour Linux, décrit en détail comment cet IDE résout le problème de la programmation de puces-systèmes SoC hétérogènes dotées d'architectures de type AMP (Asymmetric Multi-Processing) où cohabitent cœurs de microprocesseurs et de microcontrôleurs. Ac6 explique notamment en quoi, à travers une approche intuitive sous Eclipse, il est possible d'exécuter au sein d’un seul IDE unifié la plupart des opérations nécessaires au développement et au débogage de tels systèmes complexes sous Linux, à la fois pour les applications de l'espace utilisateur et de l'espace noyau.

Cet outil s’inscrit dans la tendance de l’arrivée massive de SoC hétérogènes AMP, dotés de microcontrôleurs associés à des microprocesseurs, avec leurs propres jeux d’instructions très différents, sur lesquels Linux est de plus en souvent utilisé. Avec la difficulté pour les développeurs de créer des applications pour deux types de cœurs qui nécessitent des compétences de programmation différentes.

Favoriser la révolution de la 5G avec des puces-systèmes SoC sur mesure

Mis en ligne le 17 février 2021 à 12:29           Socionext

Télécharger le document      1743ko

Répondre aux exigences les plus récentes de la 5G grâce à des puces-systèmes de type SoC sur mesure, tel est le thème de ce white paper écrit en français par Socionext et qui décrit comment des solutions Asic/LSI haut de gamme seront nécessaires pour répondre aux besoins futurs, s’adapter aux évolutions technologiques et libérer le potentiel de la 5G et de l’Internet des objets. Au-delà, le document précise comment rester compétitif dans ce contexte, et assurer le déploiement des différentes technologies en temps voulu.

Dans ce document, Socionext, qui offre nombre de solutions brevetées et optimisées de circuits intégrés, de topologies et de puces qui permettent de mettre sur le marché des applications dans des domaines allant bien au-delà des applications de réseaux mobiles 5G, explique aussi de manière didactique la distinction entre trois grands usages de la 5G (NR) : l’URLLC (Ultra-Reliable Low Latency Communication, ou communication ultrafiable à faible latence), le MMTC (Massive Machine-Type Communication, ou communication industrielle de masse) et l’EMBB (Enhanced Mobile Broadband, ou communication mobile évoluée à haut débit).

Considering 5G For Your Next Product?

Mis en ligne le 12 février 2021 à 10:52           Sierra Wireless

Télécharger le document      763ko

Ecrit par Sierra Wireless (dont les produits sont distribués en Europe par Acal BFi), ce document de 6 pages écrit en anglais explique en détail comment la technologie de communication radio 5G cellulaire devrait à terme favoriser la productivité des sites industriels. Il explique notamment aux intégrateurs pourquoi la 5G, qui est en réalité une combinaison de trois technologies différentes mais liées, peut être parfois complexe à mettre en œuvre.

Le document présente aussi de manière claire les différentes versions de la 5G, mettant en évidence ce qui est nouveau et ce qui ne l'est pas, afin que les OEM puissent prendre des décisions en toute connaissance de cause. Car la 5G est unique en ce qu'elle est la première norme cellulaire conçue pour coexister avec son prédécesseur (la 4G) avec comme conséquence la possibilité d’introduire de nouvelles fonctionnalités tout en conservant les investissements existants et en continuant à utiliser les déploiements en place.

Techniques et astuces pour maîtriser le coût d’un PCB

Mis en ligne le 10 février 2021 à 11:22         

Télécharger le document      3407ko

Ecrit en français par la société Dekimo, spécialiste en ingénierie électronique et logicielle, routage de cartes, prototypage, production…, ce livre blanc pédagogique, très illustré, de 12 pages présente quelques astuces pratiques de conception susceptibles d’améliorer le rapport qualité/prix d’un circuit imprimé PCB (Printed Circuit Board).

Le document se focalise notamment sur la pertinence des choix de base, qui doivent être pensés pour éviter des reprises manuelles et des coûts de main-d’œuvre inutiles et qui se traduisent in fine par une baisse des coûts de production. Placement des composants en simple ou double face, utilisation des masques peel-off pour remplacer la bande Kapton, différence de coût entre des cartes 2 ou 4 couches, maîtrise de la CEM, espacement entre les CMS et les pastilles pour des composants traversants, voilà, parmi bien d’autres, quelques sujets abordés en détail dans le document.

Le Smart Retrofitting appliqué à un processus de migration vers l'Industrie 4.0

Mis en ligne le 21 janvier 2021 à 13:04           Seco

Télécharger le document      986ko

Ce white paper très complet de 15 pages écrit en français par la société Seco propose une méthodologie de smart rétrofitting (réadaptation intelligente) fondée sur une approche de type Design Thinking appliquée à un processus de migration vers l'industrie 4.0 dans une aciérie. Cette approche permet une telle migration avec des solutions mises en œuvre, décrites en détail, en relation notamment avec l’interfaçage des machines à travers OPC pour l'acquisition de données, le traitement d'images pour la détection d'anomalies et la visualisation d'informations liées aux interactions homme-machine.

Le document souligne la nécessité d'une coopération entre les opérateurs dans le processus de conception et la synergie entre les machines-objets-personnes à l'intérieur d’une installation de production. Il montre aussi comment une machine de production du XXe siècle peut être améliorée en résolvant des problèmes spécifiques, et comment cela peut être fait avec un investissement financier raisonnable.

Page suivante