Comment minimiser les risques des tests dans l’avionique

Mis en ligne le 08 novembre 2018 à 22:09           National Instruments

Télécharger le document      355ko

Dans le domaine de l’aérospatial, les cycles de vie et le fonctionnement des systèmes de test d'unités remplaçables en ligne (LRU, Line-Replaceable Unit) sont régis par le déroulement des programmes aérospatiaux. Sur le terrain, d'innombrables testeurs LRU aérospatiaux sont toujours en service, car les programmes n'incluaient pas forcément le budget ou le temps requis pour mettre à jour et étendre les capacités de ces systèmes. Or, lorsque qu'une architecture de test ne répond plus à toutes les exigences requises, il devient difficile de proposer des modifications car le programme doit équilibrer planification et impact financier vis-à-vis de ces modifications. Ce report des mises à niveau des infrastructures de test entraîne alors une accumulation de risques techniques, et chaque ajournement ne fait qu’augmenter les coûts et les risques associés. Pour éviter ces écueils, National Instruments et son écosystème de sociétés partenaires se concentrent sur l'accélération du processus de création d'un système de test LRU pour l'aéronautique, avec des méthodologies ad hoc présentées dans ce white paper, notamment via la mise en œuvre de systèmes HIL (Hardware-In-the-Loop) fondés sur des composants standard.

Plate-forme de simulation intégrée pour valider la sécurité des véhicules autonomes

Mis en ligne le 16 novembre 2018 à 12:24           Ansys

Télécharger le document      1741ko

Les systèmes de conduite autonome reposent sur des données issues de capteurs et sur un logiciel intégré pour la localisation, la perception, la planification du mouvement et son exécution. Ces systèmes sont mis sur le marché uniquement si les développeurs ont démontré leur capacité à atteindre des niveaux de sécurité extrêmement élevés. Aujourd’hui, ces systèmes sont en grande partie construits avec des algorithmes d’apprentissage qui sont “formés” pour prendre la bonne décision dans presque toutes les situations de conduite. Cependant, ces systèmes ne disposent pas des exigences et de l’architecture détaillée qui ont été utilisées jusqu’à présent pour valider les logiciels critiques pour la sécurité, notamment dans le domaine de l’avionique. Certes, les essais sur route sont un élément essentiel du processus de développement, mais des milliards de kilomètres d’essais sur route seraient nécessaires pour valider la sécurité des systèmes de conduite autonomes et des logiciels.

Dans ce cadre, la plate-forme de simulation ouverte de véhicules autonomes d’Ansys répond au défi en intégrant la physique, l’électronique, des systèmes embarqués et des logiciels pour simuler avec précision des systèmes de conduite autonomes complets en une fraction du temps et du coût nécessaires aux essais sur route. Dans ce white paper complet de 10 pages en anglais, Ansys explique en détail cette approche et décrit comment la simulation de tous les capteurs (lidars, caméras, radars et capteurs à ultrasons), la simulation multiphysique de composants physiques et électroniques, l'analyse de la sécurité fonctionnelle du système, ainsi que la conception et la génération automatique de code de logiciels embarqués à haut niveau de sécurité aident à la conception de systèmes de conduite autonome.

Guide de démarrage rapide d'un équipement IoT

Mis en ligne le 08 novembre 2018 à 18:16           PTC

Télécharger le document      582ko

Les fabricants qui utilisent l'Internet des objets (IoT) apportent d'importantes améliorations à leur activité et explorent de nouveaux modèles économiques : ils ne vendent plus des produits mais des résultats, et passent à un modèle de service prédictif. Cependant, si certaines entreprises sont sur la bonne voie pour créer cette valeur stratégique, pour d'autres, cela peut sembler hors de portée. Alors comment démarrer le plus efficacement possible une initiative IoT ? Une façon éprouvée consiste d'abord à surveiller à distance les machines, dans les usines. Ce qui fournit en temps réel des informations nécessaires pour identifier rapidement les défaillances et réparer l'équipement le plus efficacement possible tout en améliorant le service et en réduisant les coûts.

Sur 8 pages en français, ce guide de démarrage rapide - écrit par le cabinet d'études américain Claritech à la demande de PTC - formule quelques suggestions sur ce que peuvent faire les entreprises pour connecter rapidement leurs équipements, commencer à collecter des données et les utiliser à bon escient. 

En accédant à ce contenu, vous reconnaissez que votre nom et vos coordonnées seront partagés avec PTC qui peut vous contacter au sujet du contenu. Voir la politique de confidentialité de PTC pour plus d’informations sur la façon dont PTC traite les informations personnelles.

Voir tous les white papers