Comment optimiser l'évolutivité et les performances d'un système d'exploitation multicœur

Mis en ligne le 12 avril 2018 à 21:58           IntervalZero

Télécharger le document      215ko

Lors de la mise à niveau d’une plate-forme matérielle vers un processeur plus récent, plus puissant et doté de cœurs plus nombreux et plus rapides, on s’attend à ce que l'application s'exécute plus rapidement. Or, dans de nombreux cas de figure, l'application ne s'exécute pas plus rapidement et la charge du processeur est presque la même que celle de l'ancienne unité centrale. Avec les processeurs haut de gamme, il est même possible de voir apparaître des interférences qui brisent le déterminisme. Comment éviter cet écueil ? Pour IntervalZero, il faut utiliser un système d’exploitation évolutif et réaliser des optimisations architecturales impliquant l'accès mémoire, les entrées/sorties, les stratégies de mise en cache, la synchronisation des données... pour que le système atteigne vraiment une évolutivité optimale. Dans ce white paper en anglais de 24 pages, IntervalZero identifie les stratégies architecturales clés qui garantissent la meilleure évolutivité d'une application RTOS.

Voir tous les white papers