L'embarqué > Kontron

Kontron

Kontron installe à bord d’un module Smarc 2.0 un processeur i.MX 8X à cœurs Arm Cortex-A35

Publié le 31 octobre 2018 à 12:29 par François Gauthier        

Le fournisseur de cartes, modules et sous-systèmes pour l’embarqué Kontron renforce sa gamme de modules processeurs au format Smarc 2.0 (architecturés autour de processeurs Atom d’Intel et de i.MX 6 et 7 de NXP) avec une version équipée de l'i.MX 8X de NXP, annoncé en 2017 lors du salon Embedded World....

Partager
Lire

Ville intelligente : Kontron veut accélérer la conception de systèmes embarqués pour le transport autonome

Publié le 18 octobre 2018 à 12:27 par Pierrick Arlot        

Le spécialiste allemand des cartes, sous-systèmes et systèmes embarqués prêts à l’emploi Kontron lance deux plates-formes dont la vocation est d’accélérer la conception d’applications embarquées pour véhicules de transport autonomes dans le contexte du développement des villes intelligentes. ...

Partager
Lire

Kontron place le processeur Ryzen Embedded V1000 d’AMD sur un module COM Express Compact

Publié le 02 octobre 2018 à 12:02 par Pierrick Arlot        

Lancés par AMD en février 2018, les processeurs Ryzen Embedded V1000 tracent leur route chez les fabricants de cartes et modules embarqués. Et notamment chez Kontron. Le fabricant allemand lance cet automne un module au format COM Express Compact (95 x 95 mm) à connectique Type 6 bâti sur les derniers-nés des APU (Accelerated Processing Unit) d’AMD ...

Partager
Lire

Kontron se renforce dans le domaine des réseaux définis par logiciel en rachetant Inocybe

Publié le 23 août 2018 à 10:31 par François Gauthier        

Afin de renforcer son savoir-faire dans le domaine des technologies logicielles pour réseaux NFV (Network Functions Virtualization, virtualisation des fonctions réseau) et SDN (Software Defined Network, réseau défini par logiciel), la branche communication de l’allemand Kontron a réalisé cet été l’acquisition du canadien Inocybe ...

Partager
Lire

White paper : comment apporter de très fortes puissances de calcul au plus près des machines dans l'IoT industriel

Publié le 06 avril 2018 à 11:00 par François Gauthier        

Quelle que soit l’appellation usitée (Edge Computing, Fog Computing…), les applications en bordure de réseau qui acquièrent et traitent de grosses masses de données nécessitent des puissances de calcul en très forte augmentation. Or les approches de serveur traditionnelles ne peuvent pas offrir la robustesse requise ...

Partager
Lire

Lire les articles suivants