L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Murata adopte le SoC nRF52832 de Nordic sur un module Bluetooth LE de 7,4 x 7 mm

Murata adopte le SoC nRF52832 de Nordic sur un module Bluetooth LE de 7,4 x 7 mm

Publié le 20 novembre 2017 à 12:07 par Pierrick Arlot        Sous-système Murata

Murata BLE

Le groupe japonais Murata, concepteur de circuits et modules électroniques, a lancé la commercialisation de son premier module radio Bluetooth Low Energy bâti sur une puce-système d’origine Nordic Semiconductor, le SoC nRF52832 à cœur ARM Cortex-M4F en l’occurrence. Aux dimensions de 7,4 x 7 mm, le modèle référencé MBN52832 embarque également un quartz 32 MHz et une antenne intégrée.

Doté d’une interface série SPI et d’une interface UART pour la connexion au processeur Nordic, le module est muni de broches pour une antenne omnidirectionnelle externe et une antenne NFC. Affichant une consommation en mode veille de 0,36 µA, le dernier-né de Murata cible bien évidemment les objets agrémentés d’une connexion BLE aux tablettes, smartphones, services dans le nuage et autres fonctions propriétaires sur des marchés comme l’IoT industriel, la consommation d’énergie, le médical, la domotique et la bureautique. Le SDK associé de Nordic permet en outre aux développeurs de créer des applications pour bordure de réseau aptes à surveiller et capturer des informations de diagnostic destinées à la maintenance préventive. Des fonctionnalités qui peuvent être associées à des applis pour appareils iOS et Android dotés de la technologie Bluetooth 5, prise en charge par le module MBN52832 de Murata.

On rappellera que le SoC nRF52832 de Nordic, qui affiche au compteur un score de 215 CoreMarks, délivre, selon la firme nordique, une puissance générique 60% plus importante que les solutions concurrentes à cœur Cortex-M0 ou M3, avec une capacité de calcul en virgule flottante et une performance DSP respectivement de dix et deux fois supérieures. Le tout pour une éco-efficacité mesurée à 90 CoreMark/mA, deux fois meilleure que la concurrence (toujours selon Nordic). Le circuit, utilisé également par des sociétés comme Adafruit, Arrow, Insight SiP, ON Semi, Raytac ou Ruuvi, embarque aussi un tag NFC pour faciliter les fonctions d’appairage Bluetooth des dispositifs, 512 Ko de flash et 64 Ko de mémoire RAM. Le sous-système radio de la puce se distingue, lui, par une sensibilité en réception de -96 dBm, une consommation crête de 5,5 mA et un balun RF intégré.

Sur le même sujet