L'embarqué > Logiciel > Développement > Ruuvi prépare une plate-forme open source pour balises Bluetooth bardées de capteurs

Ruuvi prépare une plate-forme open source pour balises Bluetooth bardées de capteurs

Publié le 08 juin 2016 à 12:44 par Pierrick Arlot        Développement

RuuviTag

Suite à une campagne de financement participatif qui doit débuter le 27 juin prochain, la start-up finlandaise Ruuvi Innovations compte lancer en septembre, sous le nom de RuuviTag, une plate-forme open source de prototypage de balises Bluetooth Low Energy bardées de capteurs. Conçue pour les développeurs, les makers et les amateurs éclairés d’électronique, la plate-forme a vocation à jouer le rôle d’une balise de proximité standard compatible avec les spécifications iBeacon (Apple) et Eddystone (Google), tout en offrant des capteurs de température, d’humidité, de pression atmosphérique et d’accélération. Elle se présente sous la forme d’un anneau de 45 mm de diamètre extérieur au centre duquel vient se loger la pile lithium-ion CR2450 ou CR2477 nécessaire à son alimentation.

Bâti autour du SoC nRF52832 de Nordic Semiconductor, le RuuviTag, dont l’autonomie annoncée est de dix ans, fournit la connectivité Bluetooth 4.0 entre balises et smartphones ou tablettes iOS ou Android. La portée avancée est d’une centaine de mètres, sachant que la plate-forme supporte aussi le protocole Wirepas pour la mise en place de réseaux radio maillés.

Rappelons que le SoC nRF52832 embarque un cœur ARM Cortex-M4F cadencé à 64 MHz, un sous-système radio multiprotocole compatible Bluetooth Low Energy à 2,4 GHz, ainsi qu’un tag NFC pour faciliter les fonctions d’appairage des dispositifs Bluetooth. Affichant au compteur 215 CoreMark, le nRF52832 délivre, selon la firme nordique, une puissance générique 60% plus importante que les solutions concurrentes à cœur Cortex-M0 ou M3, avec une capacité de calcul en virgule flottante et une performance DSP respectivement de dix et deux fois supérieures. Le tout pour une éco-efficacité mesurée à 90 CoreMark/mA, deux fois meilleure que la concurrence (toujours selon Nordic).

Aux côtés du SoC de Nordic, on trouve sur le RuuviTag un accéléromètre triaxial de STMicroelectronics ainsi qu’un capteur de température, d’humidité et de pression atmosphérique de Bosch.

Sur le même sujet