L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Microvirtualisation pour objets connectés critiques : MicroEJ prend en charge l’OS temps réel QNX Neutrino

Microvirtualisation pour objets connectés critiques : MicroEJ prend en charge l’OS temps réel QNX Neutrino

Publié le 17 novembre 2020 à 12:50 par Pierrick Arlot        Plate-forme MicroEJ

MicroEJ-QNX

Editeur de l’environnement logiciel embarqué MicroEJ VEE (Virtual Execution Environment), parfois qualifié de « petit frère » d’Android, le français MicroEJ enchaîne les accords de collaboration avec fournisseurs de semi-conducteurs, spécialistes de systèmes d’exploitation temps réel et équipementiers. Après NXP, Renesas, Sony, Zebra Technologies, SEB, Enki (Leroy Merlin), Silicon Labs, Microchip et VeriSilicon, la société nantaise annonce aujourd'hui la prise en charge du système d’exploitation en temps réel QNX Neutrino de BlackBerry par son environnement.

Le système d’exploitation QNX est aujourd’hui utilisé dans des systèmes embarqués critiques sur des secteurs tels que l’automobile, les dispositifs médicaux, le contrôle/commande industriel, l’aérospatial et la Défense. La fiabilité des « objets » étant le cœur de métier des deux partenaires, cette collaboration doit offrir aux fabricants d’équipements critiques une sécurité de premier ordre, des coûts de R&D réduits et des délais de production plus courts, assure MicroEJ.

En ce sens, la microvirtualisation standard assurée par MicroEJ VEE (moins de 50 Ko) complète la haute performance et la sécurité intégrée de QNX RTOS en offrant un conteneur logiciel fermé et hermétique, qui isole et dissocie les modules logiciels certifiés des modules moins critiques, détaille l’éditeur. Cette architecture virtualisée et modulaire peut donc considérablement faciliter la certification du système et garantir que les applications logicielles ne pourront pas interagir avec les fonctions critiques de l’appareil.

De plus, certifie l’éditeur français, les modules logiciels développés avec MicroEJ peuvent être portés sur n’importe quel matériel pris en charge par QNX sans modification, ce qui se traduit par des coûts de développement réduits, une base logicielle binaire évolutive et une complexité d’architecture logicielle réduite. Enfin, grâce à une simulation logicielle unique sur des jumeaux numériques (avec des équipements simulés sur station de travail), la combinaison des technologies MicroEJ et BlackBerry QNX serait en mesure de résoudre le problème numéro un des systèmes embarqués : le délai de mise sur le marché des appareils critiques, et même parfois vitaux, sur des marchés tels que le médical, l’automobile et l’automatisation industrielle.

Dans le détail, MicroEJ VEE prend en charge QNX Neutrino v6.x et v7.x (y compris les nouvelles fonctionnalités telles qu’ASLR, Address Space Layout Randomization) pour tout microcontrôleur, microprocesseur ou puce-système disponible reposant sur les architectures Armv8 les plus récentes (Cortex-R52, Cortex- M33, Cortex-M23…) et sur les architectures héritées Armv5.

Sur le même sujet