L'embarqué > Logiciel > Middleware > Interfaces utilisateur : MicroEJ et VeriSilicon amènent les bienfaits de la virtualisation aux cœurs graphiques

Interfaces utilisateur : MicroEJ et VeriSilicon amènent les bienfaits de la virtualisation aux cœurs graphiques

Publié le 03 mars 2020 à 09:36 par Pierrick Arlot        Middleware MicroEJ

VeriSilicon-MicroEJ

Editeur de l’environnement logiciel embarqué MicroEJ VEE (Virtual Execution Environment), le français MicroEJ s’est engagé dans une collaboration avec la firme chinoise VeriSilicon, qui commercialise toute une gamme de blocs d’IP audio, vidéo, graphique et radio. L’objectif des deux partenaires est de proposer une offre commune permettant à des interfaces homme-machine (IHM) complexes existantes de tourner telles quelles sur de nouvelles puces intégrant les plus récentes IP de VeriSilicon et ce, grâce à la technologie de virtualisation sécurisée de MicroEJ.

Ainsi, explique la société nantaise, dès que le conteneur sécurisé MicroEJ VEE s’exécute sur le microcontrôleur ou le SoC développé par un équipementier ou un fournisseur de semi-conducteurs, tous les actifs logiciels préexistants peuvent tourner sans modification et bénéficier des dernières innovations matérielles apportées par l’IP de VeriSilicon intégrée dans le circuit (graphismes vectoriels, animations fluides, gestion de formats de police FreeType, etc.).

La première IP à bénéficier du partenariat entre VeriSilicon et MicroEJ est le cœur de traitement graphique Vivante GCNanoLiteV auquel est associée la bibliothèque open source MicroEJ VEE UI/UX extensible et multilangage (C, Java, JavaScript…), le tout permettant d’exécuter instantanément l’interface, ou l’expérience, utilisateur des applications récentes ou anciennes. C’est en l’occurrence le processeur crossover i.MX RT de NXP qui bénéficie de la solution commune VeriSilicon/MicroEJ, une puce qui cible le marché des dispositifs électroniques portés sur soi, des appareils électroménagers, de la maison connectée et de l’industriel.

Selon l’éditeur français, l’environnement MicroEJ VEE relie l'innovation logicielle aux innovations matérielles en garantissant une évolutivité totale, de la conception jusqu'au développement de produits, via une approche commune en matière de composants logiciels et matériels qui s’appuie sur l’assemblage d'actifs réutilisables grâce à une virtualisation sécurisée. Cette approche serait particulièrement bien adaptée aux très gros marchés de volume, là où la minimisation de la facture matérielle (BOM) est de prime importance et là où les équipementiers doivent offrir des expériences utilisateur riches même sur des équipements embarqués limités en ressources.

« L’industrie de la petite électronique est en quête d’interfaces utilisateur graphiques à faible consommation offrant néanmoins des performances impressionnantes sur une empreinte silicium réduite, indique Jarmon David, vice-président des ventes mondiales et du développement commercial chez VeriSilicon. Lorsque NXP a choisi notre cœur Vivante GCNanoLiteV pour bâtir son microcontrôleur i.MX RT de nouvelle génération, MicroEJ VEE a été naturellement la plate-forme associée, car nos technologies combinées suivent la même logique orientée coûts et ciblent les mêmes marchés. »

Sur le même sujet