L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > La carte de prototypage IoT Spresense de Sony se convertit au langage Java grâce à MicroEJ

La carte de prototypage IoT Spresense de Sony se convertit au langage Java grâce à MicroEJ

Publié le 06 décembre 2019 à 07:24 par Pierrick Arlot        Plate-forme MicroEJ

Sony-MicroEJ

Commercialisée depuis l’année dernière et adaptée à la création de produits connectés dotés de capacités audio, vidéo, de détection et de positionnement, la plate-forme Spresense de Sony était jusqu’ici utilisable avec l’environnement de développement Arduino ou avec le kit de développement logiciel (SDK) Spresense compatible avec le langage C. Mais elle s’ouvre aujourd’hui aux développeurs Java grâce à l’éditeur français MicroEJ qui a porté sur la plate-forme son environnement d’exécution virtuel VEE pour objets connectés.

MicroEJ VEE, rappelons-le, est capable de tourner sur n’importe quel type de processeur, de la puce-système SoC complexe jusqu’au microcontrôleur vendu moins d'un euro. Ici l’environnement s’exécute sur la puce CXD5602 de Sony dotée de six cœurs Arm Cortex-M4F cadencés à 156 MHz dont les performances, assure le Japonais, la rendent adaptée au traitement de flux massifs de données, au rendu graphique rapide et à l’apprentissage automatique en local.

On trouve également dans ce SoC une interface pour caméra parallèle 8 bits, un récepteur de positionnement par satellite (GNSS) multiconstellation et un bloc de fusion de capteurs qui simplifie la détection de mouvement ou de contexte via les signaux issus de plusieurs capteurs Mems externes (accéléromètre, magnétomètre, gyroscope et/ou capteur de pression). La plate-forme Spresense est aussi équipée d’une antenne de réception GNSS, d’une sortie audio haute résolution et d’entrées audio pour microphones, d’un mécanisme évolué de gestion de l’alimentation et d’un emplacement pour carte SD.

Avec MicroEJ VEE, qui pèse moins de 150 Ko, les développeurs peuvent bénéficier non seulement de la portabilité de leurs logiciels (interface utilisateur graphique, IoT, sécurité, applicatifs) mais aussi de la garantie de l’intégrité de leurs applications, l’environnement, sécurisé par construction, isolant le code utilisateur du reste du système, pour une gestion de la mémoire RAM à la fois optimale et sûre, assure la société française.

MicroEJ propose aussi un simulateur Java (VEE Virtual Device) qui permet de pré-développer des logiciels pour la plate-forme Spresense indépendamment du matériel proprement dit.

Il est d’ores et déjà possible d’accéder à un guide de démarrage Spresense sur le site de MicroEJ qui y présente également une démonstration d’une station météo bâtie sur la plate-forme de Sony.

Sur le même sujet