L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Xilinx et Continental travaillent à lancer en production le premier radar imageur 4D pour l’automobile

Xilinx et Continental travaillent à lancer en production le premier radar imageur 4D pour l’automobile

Publié le 30 septembre 2020 à 09:44 par Pierrick Arlot        Composant  Xilinx

ARS540

La plate-forme multicœur à logique programmable MPSoC Zynq UltraScale+ du spécialiste des FPGA Xilinx sera au cœur du capteur radar ARS (Advanced Radar Sensor) 540 de l’équipementier Continental. Selon les deux partenaires, cette collaboration se concrétisera par le premier radar imageur 4D de l’industrie automobile prêt pour une production de volume. Les véhicules équipés de l’ARS540 devraient assurer les fonctions définies par le niveau d’automatisation Level 2 de la spécification SAE J3016.

Un radar imageur 4D, rappelons-le, détermine l'emplacement d'un objet en termes de portée, azimut, élévation et vitesse relative et fournit des informations que ne peuvent donner les systèmes radar automobiles de génération précédente qui ne capturent que la vitesse et l'azimut. Dans le détail, l'ARS540 de Continental affiche une portée de 300 mètres pour un champ de vision de ±60° et permet un suivi multi-hypothèses pour une prédiction précise pendant la conduite, ce qui s'avère essentiel pour gérer des scénarios de conduite complexes, tels que la détection d'un embouteillage sous un pont. De plus, la haute résolution horizontale et verticale du système ARS540 assure la détection d’objets potentiellement dangereux sur la route, précise l'équipementier.

Le processeur MPSoC Zynq UltraScale+ XA (Xilinx Automotive), quant à lui, est une plate-forme qui vise à garantir l’indépendance du radar imageur 4D de Continental vis-à-vis de configurations multicapteurs et son adaptation aux spécifications des constructeurs automobiles. Selon Xilinx, le traitement parallèle au sein de la logique programmable de la puce offre des performances optimales grâce à l’activation des pipelines de traitement simultanés et totalement indépendants qui sont essentiels à la détection 4D de l’ARS540. Les nombreux blocs DSP présents sur la puce permettent en outre une accélération matérielle du traitement des signaux d’entrée temps réel du capteur radar.

« Capteur critique visant à assurer des niveaux d’autonomie jusqu’au niveau 5, le radar imageur 4D offre une plus grande portée, un champ de vision élargi et une meilleure perception pour une conduite plus sûre, assure Cédric Malaquin, analyste chez Yole Développement. Nous prévoyons que le radar imageur 4D sera installé dans les voitures de luxe et les robotaxis dans un premier temps et que le marché de ce type de capteur progressera en moyenne de 124% par an entre 2020 et 2025 pour atteindre plus de 550 millions de dollars. »

On rappellera que Xilinx, qui avait lancé en 2018 ses premières puces-systèmes multicœurs MPSoC Zynq UltraScale+ qualifiées pour l’automobile, a étendu cette famille gravée en technologie 16 nm en 2019 avec deux nouveaux modèles qui offrent plus de 650 000 cellules logiques programmables et près de 3 000 blocs DSP, soit 2,5 fois plus que le circuit le plus puissant jusqu’alors disponible dans la gamme XA. Les MPSoC Zynq UltraScale+ intègrent à la fois la logique programmable Xilinx et un sous-système de traitement bâti autour d’un processeur 64 bits Arm Cortex-A53 quadricœur et d’un microcontrôleur temps réel à double cœur Arm Cortex-R5 certifié au niveau Asil-C dans le domaine basse consommation.

Sur le même sujet