L'embarqué > Marchés > Conjoncture > L’israélien Hailo, spécialiste des puces IA pour l’embarqué, lève 136 millions de dollars

L’israélien Hailo, spécialiste des puces IA pour l’embarqué, lève 136 millions de dollars

Publié le 13 octobre 2021 à 10:48 par Pierrick Arlot        Conjoncture

Hailo

Fondée en 2017, la société israélienne Hailo, qui a développé sous le nom de Hailo-8 un processeur pour apprentissage profond en périphérie de réseau (edge) présenté comme le plus performant de sa catégorie, a réussi à lever 136 millions de dollars lors d’un tour de table de série C. Ce qui en ferait la levée de fonds la plus élevée à ce jour dans le domaine des puces Edge AI. (Durant l'été, le canadien Untether.AI a bouclé un financement de 125 millions de dollars.)  

Mené par Poalim Equity et l’entrepreneur Gil Agmon, le tour de table a réuni les investisseurs existants, dont le président de Hailo Zohar Zisapel, ABB Technology Ventures (ATV), Latitude Ventures et OurCrowd, ainsi que de nouveaux entrants à l’instar de Carasso Motors, Comasco, Shlomo Group, Talcar Corporation et Automotive Equipment (AEV).

La nouvelle levée de fonds, qui porte à 224 millions de dollars la somme totale injectée dans la start-up depuis sa création, sera utilisée pour répondre au fort intérêt pour la puce Hailo-8 alors que la société affirme avoir doublé sa base de clients lors des deux derniers trimestres de son année fiscale 2021 (base qui dépasse désormais les 100 utilisateurs). La somme levée doit aussi permettre à Hailo de continuer le développement de sa future génération de produits et étendre sa présence à l’international. Au cours des douze derniers mois, la start-up a ouvert des bureaux à Tokyo, Taipei, Munich, ainsi que dans la Silicon Valley. Hailo a également récemment annoncé un accord de distribution avec la société Macnica pour le marché japonais.

Pour rappel, l’architecture innovante du processeur Hailo-8, qui repose sur les propriétés fondamentales des réseaux de neurones, est censée permettre à des équipements de type edge d’exécuter des applications sophistiquées de deep learning comme la détection d’objets et la segmentation d’image qui tournent traditionnellement dans le cloud. Bâtie sur une architecture en flot de données définie par des structures, la puce affiche une performance de 26 téraopérations par seconde (Tops) qui serait supérieure à celles des autres processeurs edge tout en offrant des dimensions nettement plus compactes (sa taille est inférieure à celle d’un cent, mémoire comprise) et une éco-efficacité grandement supérieure (3 Tops/W).

En 2020, Hailo a lancé deux modules d’accélération IA bâtis sur son circuit, aux formats M.2 et Mini PCIe respectivement. Ces modules peuvent être intégrés tels quels dans une variété de produits edge (passerelles, miniserveurs, box, etc.) commercialisés sur des marchés comme l’automobile, la ville intelligente, les magasins de détail connectés, l’industrie 4.0, les maisons intelligentes, etc. A noter que Hailo a récemment signé un partenariat avec la société MicroSys, spécialiste allemand des modules processeurs et calculateurs monocartes pour l’Internet des objets industriels et l’industrie 4.0 (lire notre article ici).

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA

Sur le même sujet