L'embarqué > Logiciel > Développement > Les microcontrôleurs STM32 de ST sautent à pieds joints dans l’univers Arduino

Les microcontrôleurs STM32 de ST sautent à pieds joints dans l’univers Arduino

Publié le 20 mai 2016 à 12:35 par Pierrick Arlot        Développement STMicroelectronics

ST-Arduino

Alors que STMicroelectronics proposait déjà des cartes de prototypage STM32 compatibles Arduino (comme les STM32 Nucleo), la société de semi-conducteurs franco-italienne a décidé de s’investir encore un peu plus dans la communauté des makers et de l’open hardware. ST annonce en effet un accord avec la société Arduino afin de porter dans cette communauté la famille de microcontrôleurs 32 bits STM32 ainsi que son portefeuille de technologies de détection, de gestion de l’alimentation et de connectivité.

Le premier fruit du programme STAR (ST & Arduino) est la carte porteuse STAR Otto, architecturée autour du STM32F469. Un microcontrôleur à cœur ARM Cortex-M4 qui vise à apporter à l’écosystème Arduino de fortes performances graphiques puisqu’il intègre également l’accélérateur graphique Chrom-ART et l’interface d’affichage Mipi DSI et qu’il est fourni avec une bibliothèque graphique open source. La carte STAR Otto embarque aussi une connectivité sans fil ainsi que des fonctions audio préintégrées grâce notamment à la présence d’un microphone Mems de ST sur le circuit imprimé.

Au-delà de la carte elle-même, la coopération entre STMicroelectronics et Arduino vise à proposer une large gamme de modules d’extension (shields) afin d’élargir les fonctionnalités. Ainsi un afficheur compatible DSI et un lecteur NFC seront disponibles sous la forme de shields Arduino d’ici à la fin juin et un module de détection est prévu au cours du second semestre. Sachant que plusieurs cartes d’extension STM32 Nucleo avec leurs bibliothèques logicielles associées (capteurs environnementaux, détecteurs de présence, etc.) ont déjà été rendues compatibles avec l’IDE Arduino et peuvent être utilisées telles quelles sur la carte porteuse STAR Otto, ajoute STMicroelectronics.

Sur le même sujet