L'embarqué > Logiciel > Développement > LDRA et DDC-I s’accordent pour accélérer la conformité des systèmes aérospatiaux dotés d’architectures multicœurs

LDRA et DDC-I s’accordent pour accélérer la conformité des systèmes aérospatiaux dotés d’architectures multicœurs

Publié le 26 août 2021 à 11:01 par François Gauthier        Développement LDRA

LDRA DDC-I

Le britannique LDRA, éditeur de logiciels de test et de validation de code embarqué, et l’américain DDC-I, fournisseur de logiciels embarqués pour applications critiques, se sont associés afin de fournir des moyens puissants et efficaces permettant de développer, vérifier et héberger du code de production dans des environnements critiques de cockpit d’aéronef nécessitant un logiciel compatible avec la norme RTC DO-178C/ED-12C sur des architectures de processeur multicoeurs.

Concrètement, LDRA va réaliser une mise à jour de l'intégration de sa suite d’outils de vérification avec les dernières versions en date du système d'exploitation temps réel (RTOS) à sécurité critique Deos de DDC-I doté de la technologie multicœur SafeMC et de l'environnement de développement intégré (IDE) reposant sur la technologie OpenArbor d’Eclipse. Et ce pour les applications aérospatiales et de Défense. Avec cette solution combinée, les fabricants de systèmes avioniques pourront développer, déboguer, tester et déployer rapidement des logiciels armés pour être certifiés vis-à-vis des exigences de la norme RTC DO-178C/ED-12C. L'intégration réalisée par LDRA fournit une analyse statique du code source, une analyse dynamique du logiciel, y compris la couverture MC/DC (Modified Condition/Decision Coverage) sur l'hôte et la cible, et des tests unitaires logiciels sur l'hôte et la cible.

Cette intégration aide en outre les développeurs à gérer et à mettre en conformité les applications dans des environnements complexes et critiques pour la sécurité (dans des cockpits par exemple) qui s’appuient sur des architectures avioniques modulaires avec des processeurs multicœurs, pour lesquels les processus de certification sont complexes, et parfois mal stabilisés.

« Il est essentiel de prouver qu’un système avionique est correctement partitionné pour éviter les interférences de cœurs concurrents, déclare Ian Hennell, directeur des opérations chez LDRA. Mais c'est un défi presque impossible à réaliser sans les outils de développement et de test appropriés. Grâce à l'intégration des technologies logicielles de LDRA et DDC-I, les développeurs peuvent s'assurer que le logiciel répond aux normes avioniques les plus exigeantes telles que la DO-178C et aux spécifications de la norme technique Future Airborne Capability Environment (FACE). »

Pour arriver à cet objectif, la solution intégrée fournit une analyse complète de la couverture du code source (sous Deos SafeMC), ainsi qu'un ensemble de tests unitaires pour notamment réaliser des tests de régression automatisés (également sous Deos avec SafeMC). Elle offre aussi la capacité d'analyser et de visualiser la conformité aux normes de codage au sein de l'IDE OpenArbor et prend en charge des processeurs x86, Power et Arm mono et multicœur. La solution assure également la conformité avec les normes de codage définies par l'industrie et l'utilisateur telles que Misra et CERT, et enfin la production automatique de preuves de certification et d'approbation logicielles étayées par le système de gestion de la qualité certifié ISO 9001:2015 de LDRA et la certification TÜV SÜD et SGS-TÜV Saar de la suite d'outils LDRA.

Sur le même sujet