L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > La version industrielle du module Jetson AGX Xavier de Nvidia monte à bord de calculateurs mil/aéro

La version industrielle du module Jetson AGX Xavier de Nvidia monte à bord de calculateurs mil/aéro

Publié le 23 août 2021 à 11:40 par Pierrick Arlot        Sous-système Curtiss-Wright

Curtiss-Wright Nvidia

Concepteur de cartes, sous-systèmes et systèmes prêts à l'emploi pour les applications embarquées critiques dans la Défense et l’aérospatial, Curtiss-Wright étoffe sa famille Parvus DuraCOR de calculateurs mil/aéro durcis optimisés en taille, poids, consommation et coût (SWaP-C) avec un modèle bâti sur la version industrielle du module Jetson AGX Xavier de Nvidia. Lancé en juin dernier, ce dernier vise à accélérer le déploiement de l’intelligence artificielle en périphérie de réseau (edge) dans les environnements hostiles, là où la sûreté de fonctionnement et la fiabilité sont de prime importance, et ce pour des applications telles que l’analyse vidéo intelligente, l’inspection optique, la robotique, la vision industrielle ou l’autonomie en milieux sévères.

Selon Curtiss-Wright, l’usage du module Jetson AGX Xavier Industrial va garantir au calculateur Parvus DuraCOR AGX-Xavier un fonctionnement à température étendue, une sécurité améliorée, une durée de vie plus importante (jusqu’à dix ans) et une performance de calcul jusqu’à 30 Tops (INT8) pour l'exécution de tâches d’intelligence artificielle (IA), d'apprentissage automatique (ML) et d'apprentissage profond (DL) au sein d’applications conçues pour être déployées sur des plates-formes militaires et aérospatiales embarquées.

Le calculateur sera en outre  préqualifié pour répondre aux tests exigeants de qualification MIL-STD et DO-160 des secteurs de la Défense et de l’aérospatial pour un usage à bord d’avions et de véhicules terrestres dans des conditions environnementales, EMI et d'alimentation difficiles.

Dans le détail, le module Jetson AGX Xavier Industrial, qui affiche des dimensions de 100 x 87 mm, s’articule autour d’une puce qui embarque un processeur octocœur Nvidia Carmel à architecture Arm, un processeur graphique Nvidia Volta à 512 cœurs doté de 64 cœurs Tensor, deux accélérateurs de logiciels d’apprentissage profond, deux accélérateurs d’applications de vision, un encodeur/décodeur vidéo et un bloc dénommé SCE (Safety Cluster Engine). Ce dernier contient deux processeurs Arm Cortex-R5 utilisables pour la mise en œuvre de mécanismes de détection de fautes, de sous-systèmes verrouillés en mode lockstep et de mécanismes d’autodiagnostic (BIST, Built-In Self-Test).

Conçu pour s'adapter à une large gamme de capteurs C5ISR (Command, Control, Computers, Communications, Cyber, Intelligence, Surveillance and Reconnaissance), le calculateur DuraCOR AGX-Xavier dispose d’une connectivité réseau haut débit avec des interfaces Gigabit Ethernet (cuivre) et 10 Gigabit Ethernet (fibre optique). Doté d’emplacements d’extension PCIe/104 et Mini-PCIe, il est aussi équipé d’interfaces USB 3.1, de sorties vidéo HDMI 2.0 et DisplayPort, et de diverses entrées/sorties (CAN, série, audio, GPIO). On y trouve également une mémoire flash eMMC native, un disque dur à semi-conducteurs (SSD) M.2 à technologie NVMe ainsi qu’un emplacement pour sous-système de stockage SSD flash U.2 NVMe amovible.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA

Sur le même sujet