L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Une puce pour passerelle automobile de Renesas associe de multiples cœurs Cortex-A55, Cortex-R52 et… RH850

Une puce pour passerelle automobile de Renesas associe de multiples cœurs Cortex-A55, Cortex-R52 et… RH850

Publié le 06 octobre 2021 à 11:22 par Pierrick Arlot        Composant  Renesas

R-Car S4

Sous la référence R-Car S4, Renesas a commencé d’échantillonner des puces-systèmes haut de gamme pour les passerelles automobiles connectées des véhicules de nouvelle génération, un terme qui recouvre à la fois les fonctions de calculateur, de passerelle de communication, de serveur de domaine et de serveur applicatif.

Les SoC R-Car S4 figurent au rang des premiers produits au sein de la famille R-Car de 4e génération. Ils embarquent huit cœurs Arm Cortex-A55 cadencés à 1,2 GHz, un double cœur Cortex-R52 à 1 GHz (en mode lockstep) ainsi que, pour la première fois dans cette gamme de puces-systèmes, des cœurs de microcontrôleur RH850 (en l’occurrence deux doubles cœurs arrangés en mode lockstep).

Ainsi dotés, les derniers-nés de Renesas affichent une performance applicative de 27 000 DMips et plus de 5 300 DMips de performances temps réel. On y trouve aussi de nombreuses interfaces traditionnellement rencontrées dans le monde automobile, y compris des interfaces CAN FD (x16), LIN (x16), SENT (x8), FlexRay (x1) et PCIe 4.0 (x4), ainsi qu’un commutateur Ethernet TSN (Time Sensitive Networking) qui offre une bande passante de 3 x 2,5 Gbit/s pour satisfaire les besoins en communications à haut débit et faible latence sur l’infrastructure dorsale du véhicule et vers le monde extérieur. Plusieurs blocs de sécurité matériels HSM (Hardware Security Module) complètent l’ensemble.

Selon Renesas, les SoC R-Car S4 répondent aux exigences de performances, de débit, de sécurité et de sûreté de fonctionnement requises par les constructeurs automobiles au moment où les architectures électroniques et électriques (E/E) des véhicules évoluent désormais vers des structures en domaines et en zones (avec de plus en plus de fonctions concentrées sur un nombre de plus en plus réduit de calculateurs).

En outre, la solution R-Car S4 permet aux concepteurs de réutiliser jusqu’à 88% du code logiciel des applications développées pour les R-Car de 3e génération et les microcontrôleurs RH850, assure la firme nippone. A noter que le package logiciel qui accompagne les puces inclut divers pilotes et logiciels de bas niveau tels que des BSP Linux et des hyperviseurs et qu’une plate-forme virtuelle fournie par un partenaire de Renesas permet d’engager l’évaluation et le développement logiciel en avance de phase.

La société propose également deux circuits intégrés de gestion de l’alimentation (PMIC) spécifiquement adaptés aux besoins des puces R-Car S4 et prenant en charge des modes de fonctionnement à très basse consommation.

 

Sur le même sujet