L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Thales s’associe à une start-up québécoise pour développer un capteur inertiel pour les trains autonomes

Thales s’associe à une start-up québécoise pour développer un capteur inertiel pour les trains autonomes

Publié le 30 août 2021 à 12:00 par Pierrick Arlot        Sous-système Thales

Thales-OSCP

Le groupe Thales s’est associé à la jeune société québécoise OSCP (One Silicon Chip Photonics), un spécialiste des capteurs de mouvements de type Mems réalisés en photonique sur silicium, afin de tester un système optique de détection inertielle hautes performances sur une plate-forme de train autonome. Ce partenariat est soutenu par le programme Encqor 5G (Évolution des services en nuage dans le corridor Québec-Ontario pour la recherche et l’innovation) qui se focalise sur les technologies de rupture 5G ainsi que sur les initiatives d’adoption et les usages afférents.

Thales, au même titre qu’Ericsson, Ciena, IBM Canada et CGI, est l’un des cinq chefs de file technologiques mondiaux du programme qui offre un accès aux PME afin qu’elles puissent présenter leurs innovations et leurs technologies 5G aux côtés de ces grands groupes.

Dans le détail, le partenariat engagé entre le groupe français et la société OSCP, créée en 2015 et basée à Montréal, est de développer des capacités de détection et de navigation qui peuvent être déployées dans des véhicules semi-autonomes et autonomes dans des environnements ferroviaires urbains et intercités. Dans la pratique, les deux partenaires vont développer un prototype de centrale inertielle (IMU) qui sera testé sur la plate-forme Train Autonomy de Thales. Cette IMU, associée à des capacités 5G, devrait permettre à Thales de suivre les déplacements de la plate-forme pour train autonome, même dans des environnements complexes où les systèmes mondiaux de navigation par satellite ne peuvent pas fournir les performances recherchées en matière de localisation.

Au cours des neuf prochains mois, le prototype de centrale inertielle sera testé sur le terrain, puis sera déployé dans une démonstration sur le site d’essai du York-Durham Heritage Railway, à Uxbridge, dans l’Ontario, afin de confirmer la capacité du système à fournir une position précise lorsqu’il est intégré à un matériel roulant ferroviaire.

Sur le même sujet