L'embarqué > Marchés > Rachat > Qualcomm se propose de racheter l’équipementier automobile Veoneer pour 4,6 milliards de dollars

Qualcomm se propose de racheter l’équipementier automobile Veoneer pour 4,6 milliards de dollars

Publié le 16 août 2021 à 10:26 par Pierrick Arlot        Rachat Qualcomm

Qualcomm-Veoneer

L’américain Qualcomm a annoncé début août avoir soumis une offre de rachat de l’équipementier spécialiste de l’électronique automobile Veoneer à hauteur de 37 dollars par action, soit environ 4,6 milliards de dollars au global, et ce dans le cadre d’une transaction intégralement en numéraire. Pour rappel, Veoneer a été créé en 2018 suite à la scission des activités électroniques de l’équipementier automobile suédois Autoliv. Forte de 7 600 employés dans le monde, la société est présente dans 13 pays et notamment en France avec près de 500 collaborateurs répartis sur deux sites : Saint-Etienne-du-Rouvray (76) pour les activités de production et Cergy (95) pour les activités de recherche et développement.

Selon Qualcomm, le projet d’acquisition de Veoneer s’inscrit dans sa stratégie de croissance et de diversification. L'opération vise à renforcer l’engagement de la firme américaine à apporter des technologies évoluées à l’industrie automobile et représente une extension naturelle des solutions numériques que propose Qualcomm sur le marché automobile.

On se souviendra que ce dernier a dévoilé en 2020 sous le nom de Snapdragon Ride une plate-forme ouverte et échelonnable pour les véhicules à conduite automatisée qui associe notamment des processeurs multicœurs hétérogènes pour la prise de décision et la planification de trajectoire, des moteurs éco-efficaces d’intelligence et de vision artificielles, des processeurs graphiques (GPU) pour de l’affichage haut de gamme, des processeurs de traitement d’image (ISP) pour caméras et des sous-systèmes spécifiques assurant la sécurité et la sûreté de fonctionnement.

Dans ce cadre, Veoneer et Qualcomm collaborent déjà sur le développement de solutions d’assistance évoluée au conducteur (ADAS) et de conduite autonome de niveau 1 à 4 (lire notre article ici). L’objectif des deux compères est de proposer aux constructeurs et équipementiers de premier rang une plate-forme « ouverte », et personnalisable reposant sur la pile logicielle de perception et de stratégie de conduite du premier et les puces-systèmes SoC Snapdragon Ride du second.

L’offre de Qualcomm pour le rachat de Veoneer dépasse de plus de 18% celle de l’équipementier canadien Magna annoncée en juillet. A suivre donc.  

Sur le même sujet