L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Première démonstration européenne de communications C-V2X entre véhicules de différentes marques

Première démonstration européenne de communications C-V2X entre véhicules de différentes marques

Publié le 12 juillet 2018 à 07:57 par Pierrick Arlot        Connectivité

c-V2X

L’association 5GAA (5G Automotive Association) et les constructeurs automobiles BMW, Ford et PSA, en association avec les sociétés Qualcomm et Savari, ont réalisé le 10 juillet 2018 la première démonstration européenne de communication directe entre plusieurs constructeurs automobiles avec la technologie C-V2X. Effectués sur le circuit de Montlhéry dans l’Essonne,  les tests ont démontré la capacité de cette technologie à établir des communications entre véhicules de différentes marques, motos, piétons et infrastructures routières.

Première étape du déploiement de la 5G dans le domaine automobile, le C-V2X (Cellular Vehicle-to-Everything) est considéré comme indispensable pour assurer une conduite plus sûre et plus autonome et pourrait être monté à bord de véhicules de série à partir de 2020. Dans son mode dit « direct » (lire notre article ici), le C-V2X vise en effet à permettre aux véhicules de communiquer sans l’intermédiaire d’un réseau cellulaire (et donc sans abonnement mobile) avec d’autres véhicules, avec des terminaux appartenant à des piétons ou avec des équipements d’infrastructure routière (panneaux de signalisation, zones de travaux, etc.).

Plus globalement, la technologie C-V2X est une solution de communication entre véhicules (V2V) et entre véhicules et infrastructures routières (V2I) ou piétons (V2P) qui vise à renforcer la sécurité routière, à fluidifier le trafic et à déployer la conduite automatisée. Ses performances et sa compatibilité avec la 5G font de la communication directe C-V2X une solution privilégiée pour les solutions C-ITS (Cooperative Intelligent Transport Systems), précisent encore les partenaires impliqués dans la démonstration.

On rappellera à cet égard que la 5G Automotive Association (5GAA), organisation créée en septembre 2016 et déjà forte de 90 membres, s’est donné pour tâche de promouvoir le C-V2X, à la fois en mode direct et en mode réseau V2N (avec des liaisons avec les infrastructures mobiles LTE et 5G). La communication réseau V2N passera donc par les opérateurs mobiles pour la connectivité et fournira des services reposant dans le cloud, comme la notification automatique des accidents (Automated Crash Notification ou ACN, comme exigé avec l'eCall), les avertissements de danger potentiel, les conditions météorologiques, la vitesse optimale pour le feu vert (Green Light Optimal Speed Advisory ou Glosa), la localisation de places de stationnement, etc.

Lors de la démonstration effectuée sur le circuit de Montlhéry, six applications du C-V2X en mode direct ont été présentées : l’anticipation d’un freinage d'urgence, le risque de collision à  l’approche d’une intersection, le risque de collision à l’approche d’un virage, la présence d’un véhicule lent ou à l’arrêt, le changement d’état d’un feu tricolore et l’anticipation d’un piéton traversant la voie. Parmi les véhicules utilisés, on comptait des scooters électriques fournis par BMW et des véhicules des constructeurs Ford, PSA et BMW, tous équipés de la technologie de communication directe C-V2X utilisant la plate-forme Qualcomm 9150 C-V2X. La pile logicielle et la fonction V2X ont, quant à elles, été fournies par la société Savari, dont le siège est en Californie mais dont les équipes d’ingénieurs sont essentiellement basées en Inde. 

Selon ses promoteurs, le C-V2X est actuellement la seule technologie V2X reposant sur les spécifications 3GPP avec une évolution continue prévue pour offrir la compatibilité en aval avec la 5G. Ce qui n’est pas le cas du 802.11p, la technologie V2X la plus déployée à l’heure actuelle.

Sur le même sujet