L'embarqué > Logiciel > Algorithmes > Maxim travaille à une reconnaissance faciale faible consommation en s’associant avec la start-up Xailient

Maxim travaille à une reconnaissance faciale faible consommation en s’associant avec la start-up Xailient

Publié le 30 août 2021 à 11:39 par François Gauthier        Algorithmes Maxim

Maxim Detectum

Fort de son microcontrôleur basse consommation MAX78000 doté d'un accélérateur neuronal, Maxim a décidé de collaborer avec la start-up Xailient, qui a développé un réseau de neurones sous le nom de Detectum, afin de détecter et reconnaitre très rapidement les visages dans les vidéos et les images. L'objectif est de répondre aux besoins rencontrés dans les systèmes à intelligence artificielle (IA) fonctionnant sur batterie, et dotés d’une fonction de reconnaissance faciale, qui sont installés par exemple sur des caméras domestiques ou des caméras de sécurité intelligentes de qualité industrielle et qui doivent pouvoir fonctionner le plus longtemps possible.

Dans ce cadre, Maxim Integrated et Xailient estiment avoir amélioré l'efficacité énergétique globale et l'autonomie sur batterie de ce type d’applications hybrides, installées à cheval sur des équipements en périphérie de réseau (edge) et dans le cloud. Cette réalisation se distingue ainsi par une consommation 250 fois moins importante que les solutions embarquées classiques - 280 µJ seulement – tout en fonctionnant en temps réel. Avec pour y parvenir, un mode “écoute” qui est capable de “réveiller” un système plus complexe dès qu'un visage est reconnu.

Concrètement, le réseau de neurones Detectum de Xailient intègre des technologies de mise au point, de zoom et de réveil visuel, assurant la détection et la reconnaissance de visages dans les vidéos et les images avec, selon la société, une rapidité 76 fois supérieure aux solutions classiques pour in fine obtenir une reconnaissance faciale en seulement 12 ms (le temps d’une inférence). Une performance qui permet à un équipement de réagir en temps réel, ou de faire rapidement la moyenne de plusieurs inférences pour améliorer la précision.

Pour ce faire, le réseau de neurones de Xailient optimise le rendement des calculs et les différents modes de veille du microcontrôleur MAX78000 de Maxim, entraînant de fait une consommation ultrafaible. Ensemble, les deux sociétés affirment pouvoir assurer une autonomie de plusieurs années aux applications alimentées par une simple pile-bouton. En outre, ce réseau de neurones flexible peut servir à d'autres applications que la reconnaissance faciale, comme le comptage et le suivi d’animaux en mouvement (bétail), le suivi d’occupation de places de parking, les niveaux de stock, etc.

"Grâce au réseau de neurones Detectum de Xailient, le MAX78000 est capable à la fois de classifier et de reconnaître, et donc de déterminer où se trouvent ces visages dans le champ de vision de l'image après avoir distingué les visages dans l'image ou la vidéo", ajoute Robert Muchsel, Fellow de Maxim Integrated et architecte du microcontrôleur MAX78000.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA

Sur le même sujet