L'embarqué > Logiciel > Middleware > L’OS temps réel VxWorks de Wind River prend désormais en charge les applications Java

L’OS temps réel VxWorks de Wind River prend désormais en charge les applications Java

Publié le 06 octobre 2016 à 12:57 par Pierrick Arlot        Middleware Wind River

L’OS temps réel VxWorks de Wind River prend désormais en charge les applications Java

Selon Wind River, l’avènement de l’Internet des objets (IoT) contribue actuellement à l’éclosion d’un nouvel âge d’or pour les systèmes d’exploitation et pour le monde de l’embarqué en général. Mais l’un des principaux défis auxquels sont confrontés les constructeurs est lié à la mise à jour à distance des équipements connectés tournant potentiellement sur différents systèmes d’exploitation. Dans ce cadre, le langage et les environnements d’exécution Java (efficacité en matière de développement, portabilité de code, déploiement de correctifs à distance, etc.) présentent des avantages que plusieurs éditeurs, le français MicroEJ en tête, tentent de populariser depuis un certain temps dans le domaine de l’embarqué.

C’est aujourd’hui Wind River qui monte au créneau avec son offre baptisée Wind River Micro Runtime for VxWorks, une solution visant à enrichir le portefeuille de la filiale d’Intel jusqu’ici compatible avec C/C++, avec la prise en charge des applications Java. Selon la société américaine, Micro Runtime propose un moteur d’exécution Java permettant aux utilisateurs de s’appuyer sur les compétences de millions de développeurs et de réutiliser des applications afin de les faire tourner sur leurs systèmes VxWorks existants. Le produit de Wind River est présenté comme apportant une réponse au problème typique de prise en charge de Java par des équipements embarqués aux dimensions et aux ressources limitées.

Selon l’éditeur, Micro Runtime est une solution complète qui s’appuie sur un moteur d’exécution Java embarqué et optimisé pour faire tourner du bytecode Java au format de fichier JEFF (un format qui permet l’exécution de code de 40% à 50% plus compact que celui issu de bytecode au format de fichier JAR). Micro Runtime permet aussi une exécution directement à partir de la mémoire de stockage en lieu et place de la RAM. On y trouve aussi un kit de développement logiciel (SDK) basé sur Eclipse, tournant sur un hôte sous Windows ou Linux et permettant de développer, de déboguer et de déployer des applications Java sur des équipements utilisant VxWorks.

L’annonce de Wind River fait suite au lancement récent de VxWorks Plus, une offre complétant VxWorks en y intégrant un large éventail de fonctionnalités et de protocoles au niveau middleware, et répondant aux besoins spécifiques et variés des secteurs de l’aérospatiale et de la Défense, de l’industrie, de la santé, du grand public et des réseaux.

On notera néanmoins que des éditeurs tiers de machines virtuelles Java ont porté depuis pluieurs années leurs JVM sur VxWorks à l'instar des sociétés aicas, Azul Systems ou MicroEJ.

Sur le même sujet