L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Les partenaires d’Arm commercialisent désormais plus de 900 puces à architecture Arm par seconde

Les partenaires d’Arm commercialisent désormais plus de 900 puces à architecture Arm par seconde

Publié le 25 mai 2021 à 11:23 par Pierrick Arlot        Conjoncture Arm

Arm

Les fabricants de semi-conducteurs partenaires du britannique Arm ont livré un nombre record de 7,3 milliards de puces Arm lors du dernier trimestre 2020 (+22% par rapport à la même période de 2019), soit plus de 900 puces par seconde et 70 millions de puces par jour. Sur l’ensemble de l’année 2020, les partenaires d'Arm ont vendu un total de 25 milliards de processeurs à architecture Arm (en hausse de 13% par rapport à l’année précédente). A ce jour, plus de 190 milliards de puces Arm auraient été diffusées dans le monde…

Par ailleurs, avec plus de huit milliards d’unités livrées à ce jour, dont plus d’un milliard pour la seule année 2020, les processeurs graphiques Arm Mali restent les GPU les plus consommés au monde, ajoute la société d’outre-Manche dont le rachat par Nvidia est en cours de finalisation.

Au-delà, l’écosystème Arm continue de s’étoffer avec 161 licences signées durant l’année fiscale 2020 pour 104 clients différents, dont plus de la moitié cédée à à de nouveaux utilisateurs à l’instar des coréens SemiFive et Telechips. En outre, 90 partenaires actifs au programme Arm Flexible Access bénéficient désormais d'un accès facilité à une large gamme de blocs IP, d'outils et de services de support Arm (lire notre article ici).

« La demande en solutions reposant sur les technologies Arm devrait se poursuivre sur tous les marchés et même s’accélérer suite à l’introduction de l’architecture Armv9, indique René Haas, président de l’entité IP Products Group chez Arm. L’architecture Armv9 a vocation à offrir à nos partenaires des performances et une sécurité accrues sur des marchés comme les réseaux 5G, les centres de données et les plates-formes de traitement pour périphérie de réseau ou pour l'automobile. Cette croissance nous renforce dans l’objectif que 100% des données partagées dans le monde seront à terme traitées sur l’architecture Arm; que ce soit au niveau des points d’extrémité, dans les réseaux de données ou dans le cloud. »

Pour la société britannique, cette progression est le résultat d’investissements stratégiques, menés notamment sous la houlette de SoftBank (qui a acquis Arm en 2016). Investissements qui auraient placé Arm dans les meilleures dispositions pour répondre aux besoins en intelligence de traitement de plus en plus spécialisée et omniprésente, au moment où l’Internet des objets et l’intelligence artificielle se répandent comme une trainée de poudre dans les domaines de l’électronique grand public, des entreprises, des transports et de l’industrie.

Sur le même sujet