L'embarqué > Instrumentation > Outil de test > L’analyseur d’Ellisys explore simultanément des liaisons Bluetooth 5 et Wi-Fi

L’analyseur d’Ellisys explore simultanément des liaisons Bluetooth 5 et Wi-Fi

Publié le 19 janvier 2017 à 11:53 par François Gauthier        Outil de test NeoMore

Ellisys Neomore

La société helvète Ellisys, fabricant de solutions de test et d’analyse de liaisons Bluetooth, USB et Wi-Fi représenté en France par NeoMore, propose un outil d’analyse baptisé Bluetooth Tracker dont l’originalité est de capturer en simultané les communications Bluetooth Low Energy (BLE) dans la version 5.0 du standard, définitivement adoptée en décembre 2016 par le groupe Bluetooth, et le Wi-Fi 802.11a/b/g/n.

Le Tracker, alimenté via une prise USB, apporte dans un format de poche (7,5 x 7,5 x 1,7 cm) une plate-forme intégrée pour le test Wi-Fi et Bluetooth LE avec une corrélation entre les signaux mesurés inférieure à la microseconde. Une corrélation qui concerne aussi dans le même temps l’analyse de liaison câblées classiques, incluant des signaux logiques, les protocoles d’interface HCI (Host Controller Interface), les signaux UART, l’interface SPI, l’Audio I2S (Integrated Interchip Sound) et le WCI-2 (Wireless Coexistence Interface).

En somme, le Bluetooth Tracker supporte une capture combinée, synchrone et en un clic, des communications câblées et sans fil de l’ensemble de ces technologies de communication. Qui, pour la plupart d’entre elles, coexistent de plus en plus fréquemment dans les systèmes embarqués, qu’ils soient destinés au grand public ou aux marchés industriels (maison connectée, médical, automobile…). La compréhension des relations temporelles précises, les échanges interprotocoles et les autres interactions impliquant ces technologies sans fil, tout comme la caractérisation du trafic câblé synchrone (interfaces HCI, signaux GPIO…), deviennent donc critiques pour les développeurs travaillant dans ces domaines.

De plus, bien que les technologies Bluetooth et Wi-Fi emploient différentes méthodes de transmission, elles exploitent généralement une gamme spectrale commune (2,4 GHz) et peuvent interférer l’une l’autre au niveau physique, entraînant des problèmes de performances. La capture intégrée, synchronisée dans le temps, du Wi-Fi et du Bluetooth complète ainsi les capacités d’analyse en coexistence sans fil, via en particulier des analyses spectrales RF.

Sur le même sujet