L'embarqué > Marchés > Conjoncture > L’alliance Zigbee devient la Connectivity Standards Alliance pour mieux soutenir le standard IoT… Matter

L’alliance Zigbee devient la Connectivity Standards Alliance pour mieux soutenir le standard IoT… Matter

Publié le 17 mai 2021 à 12:24 par Pierrick Arlot        Conjoncture

CSA At Work

Ne l’appelez plus l’alliance Zigbee ! L’organisme industriel qui était connu sous cette appellation et qui réunit aujourd'hui plus de 350 sociétés autour de la création, de la maintenance et de la promotion de standards ouverts pour l’Internet des objets (dont le célèbre Zigbee), répond désormais au nom de Connectivity Standards Alliance (CSA). Dans la foulée, l’organisme a annoncé une nouvelle marque, Matter, que l’on connaissait depuis la fin 2019 sous la dénomination de projet Connected Home over IP (CHIP). Cette marque, prévient la CSA, vise à assurer que les futurs produits dûment labellisés seront « fiables par nature, sécurisés par conception et compatibles à grande échelle ». L’organisme CSA compte toutefois continuer à développer la technologie Zigbee qui restera connue sous ce nom.

De fait, l’année 2020 a permis à cette technologie de battre des records avec 560 produits certifiés (+30% par rapport à l’année précédente) et plus de 500 millions de circuits Zigbee vendus (4 milliards attendus par la CSA d’ici à 2023).

Le standard Matter, quant à lui, va rejoindre la liste des standards de connectivité publiés par l’ex-Zigbee Alliance depuis sa création comme les protocoles Smart Energy, Green Power, RF4CE, etc. Début mai, la spécification de base de ce protocole IP, avec toutes ses fonctionnalités, a été approuvée par le groupe de travail Matter. Une étape qui donne le coup d’envoi à l’élaboration d’une implémentation open source et au processus de test de la spécification, précise l’alliance CSA.

Si tout se passe comme prévu, les premiers produits compatibles Matter devraient passer sous les fourches Caudines de la certification vers la fin 2021 et, parmi ceux-ci, on devrait trouver des équipements d’éclairage et électriques (ampoules électriques, luminaires, prises, télécommandes…), des produits de contrôle de systèmes de ventilation, de chauffage et de climatisation (thermostats par exemple), des produits de contrôle d’accès (serrures, portes de garages…), des capteurs, des détecteurs et des systèmes de sécurité, des volets de fenêtre, des téléviseurs, des points d’accès, des ponts, etc.

Pour rappel, c’est en 2019 qu’Amazon, Apple, Comcast, Google, SmartThings et l’alliance CSA se sont entendus pour développer et promouvoir le standard désormais estampillé Matter (ex-CHIP). Ils ont rapidement été rejoints par Ikea, Legrand, NXP, Resideo, Schneider Electric, Signify, Silicon Labs, Somfy et Wulian.

Selon la CSA, la spécification Matter, qui cible le marché de la smart home et du bâtiment intelligent, vise à assurer que les futurs produits dûment estampillés seront compatibles avec les services de la maison connectée et les services vocaux tels qu’Alexa (Amazon), HomeKit with Siri (Apple), Assistant (Google), SmartThings, etc. La première version du protocole Matter sera apte à tourner sur des technologies réseau existantes telles qu’Ethernet (802.3), Wi-Fi (802.11) et Thread (802.15.4), ainsi que sur Bluetooth Low Energy (pour faciliter la mise en réseau).

Parmi les premières sociétés à s’engager derrière le standard Matter, on citera Amazon, Assa Abloy, Comcast, Espressif Systems, Google, Huawei, Infineon, Legrand, Nordic Semiconductor, NXP, Qorvo, Resideo, Schneider Electric, Signify, Silicon Labs, SmartThings, Somfy, STMicroelectronics, Texas Instruments, Tuya Smart, Ubisys et Wulian.

Sur le même sujet