L'embarqué > Logiciel > Développement > Embedded Wizard réduit la consommation des mémoires RAM et flash d’une IHM embarquée

Embedded Wizard réduit la consommation des mémoires RAM et flash d’une IHM embarquée

Publié le 20 mai 2021 à 12:43 par François Gauthier        Développement NeoMore

Embedded Wizard 11.0

La version 11 de l’outil de conception d’interfaces utilisateur pour systèmes embarqués Embedded Wizard de la firme allemande Tara Systems (représentée en France par NeoMore) propose une étape d'optimisation supplémentaire grâce au compilateur Chora associé à l’outil, ce qui réduit significativement la consommation de mémoire RAM et flash. Cette optimisation du compilateur améliore le processus de développement en s’intéressant aux instructions et constantes du programme et en assurant l'élimination d’éléments et d’opérations du projet inutilisés. Par exemple, si l’on n’a pas besoin de rendre des dégradés, il suffit d’éliminer le code source qui gère les dégradés de dessin, ce qui mécaniquement entraîne une réduction de la taille de la flash du système cible. A titre d’exemple, selon Tara Systems, la taille binaire de la bibliothèque de classes Mosaic d'une simple application "Hello World" est réduite de 50% par rapport aux versions antérieures.

En sus de la mise à jour de Chora, des fonctionnalités supplémentaires pour optimiser les mémoires caches ont été ajoutées, par exemple pour le cache des glyphes (représentations graphiques de signes typographiques) qui peut être réduit à un minimum de 32 par 32 pixels, ce qui permet d'économiser quelques kilooctets de RAM embarquée.

Wizard Studio 11 peut désormais aussi être exécuté directement sur Linux en utilisant l'environnement WINE, une chaîne d'outils complète qui a été massivement réduite. Ainsi, le développeur est dorénavant en mesure d'utiliser uniquement un système Linux pour développer, compiler et déployer une interface utilisateur pour les systèmes embarqués reposant sur Linux. In fine l'élément clé de cette version est qu'Embedded Wizard élargit l'éventail de ses cas d'usage, qui va désormais des microcontrôleurs aux ressources limitées jusqu'aux microprocesseurs puissants, et ce grâce aux optimisations de code et aux fonctionnalités ajoutées.

Au-delà, Embedded Wizard améliore l'expérience utilisateur dans l'environnement de développement intégré avec par exemple une utilisation simplifiée de la liste de recherche, qui offre une fonctionnalité de filtrage directe et affiche tous les éléments de la liste.

Enfin, les fonctionnalités de la bibliothèque de classes Mosaic - qui sont les modèles de composants permettant de répondre à certains cas d'usage dans l’implantation d’une interface utilisateur - procurent des prédéfinis qui offrent une base professionnelle pour les widgets d'interface utilisateur personnalisés. Comme par exemple une boîte “combo” assurant la mise en œuvre immédiate d’un système de menus.

Embedded Wizard 11 prend désormais en charge les architectures i.MX 6, i.MX 7 et i.MX 8 de NXP côté microcontrôleurs, et couvre les processeurs avec des environnements de build supplémentaires.

Sur le même sujet