L'embarqué > Logiciel > Développement > Automobile : ST et ArcCore main dans la main pour les développements autour d’Autosar

Automobile : ST et ArcCore main dans la main pour les développements autour d’Autosar

Publié le 22 février 2016 à 11:17 par François Gauthier        Développement ArcCore

Arrcore ST

STMicroelectronics et l'éditeur suédois de solutions logicielles pour l'automobile ArcCore annoncent un partenariat stratégique autour du développement de systèmes embarqués pour l’automobile basés sur le standard Autosar (AUTomotive Open System ARchitecture). Concrètement, l’accord porte sur une intégration étroite entre d’un côté la famille des microcontrôleurs 32 bits à architecture Power SPC5 de ST, spécialement conçus pour les applications automobiles (contrôle moteur, système de freinage, gestion de suspensions actives, système de conduite assistée…), et, de l'autre, l’environnement de développement Autosar d’ArcCore.

Objectif du partenariat : permettre aux développeurs d'explorer, de modifier, d'optimiser et d'industrialiser du code embarqué conforme à la norme Autosar sur des ECU (Electronic Control Unit) bâties autour des SPC5 de STMicroelectronics. En exploitant d’une part la plate-forme logicielle d’ArcCore, baptisée Arctic Core, qui intègre un système d’exploitation ad hoc et des utilitaires spécifiques pour la gestion des mémoires embarquées et les communications entre ECU (via des bus CAN et LIN),et d’autre part l’environnement de développement intégré (IDE) Arctic Studio.

Ce dernier, dans sa version 11.0 récemment mise en ligne par ArcCore, supporte la version 4.2.2 du standard Autosar, la plus récente publiée par le consortium éponyme. Avec à la clé des améliorations notables, selon ArcCore, dans l’importation des fichiers de configuration extraits du design des ECU vers le gestionnaire de configuration des BSW (Basic Software), modules logiciels de base qui donnent accès aux services Autosar, y compris le support des piles de communication pour les réseaux CAN, LIN, Ethernet et FlexRay. Autre avancée de cette version, la prise en compte par le générateur de la couche d’exécution RTE (Runtime Environment) des technologies de communication entre ECU, basées sur une approche client-serveur.

Enfin, les plates-formes matérielles MPC5668G de NXP/Freescale, RH850 F1L de Renesas, et Zynq-7000 de Xilinx ont été testées et certifiées pour la plate-forme Arctic Core 11.0.

Sur le même sujet