L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > ST échantillonne son premier microcontrôleur STM32 sécurisé à cœur Arm Cortex-M33

ST échantillonne son premier microcontrôleur STM32 sécurisé à cœur Arm Cortex-M33

Publié le 17 octobre 2018 à 10:44 par Pierrick Arlot        Composant  STMicroelectronics

STM23L5

Après Microchip, Nordic Semiconductor, Nuvoton et NXP, c’est au tour de STMicroelectronics de dévoiler, avec le STM32L5, un microcontrôleur 32 bits sécurisé bâti sur un cœur Arm obéissant à l’architecture ARMv8-M (en l’occurrence ici le cœur Cortex-M33). Pour rappel, cette architecture annoncée fin 2015 étend la technologie de sécurité TrustZone, jusqu’alors réservée aux cœurs de microprocesseur Cortex-A, aux microcontrôleurs à cœur Cortex-M. Technologie de sécurité et de partitionnement, TrustZone permet de créer au sein d’un microcontrôleur une zone dite « de confiance » apte à sécuriser données, firmware et périphériques, un besoin exprimé de plus en plus explicitement par les développeurs d’objets et d’équipements connectés.

Selon ST, la famille STM32L5 ajoute au cœur Arm Cortex-M33 diverses options de sécurité telles que l’isolation logicielle flexible, l’amorçage sécurisé, le stockage sécurisé de clés ainsi que des blocs matériels d’accélération cryptographique. Le fabricant franco-italien a également appliqué son savoir-faire en matière de consommation d’énergie et d’éco-efficacité aux derniers-nés de la gamme STM32. A ce titre, le STM32L5 affiche un score très élevé de 402 ULPMark-CP (Core Profile) au banc d’essai EEMBC ULPBench et une consommation de seulement 33 nA en mode arrêt (60 µA/MHz en mode actif).

« La famille STM32L5, équipée de la technologie TrustZone et de fonctions additionnelles de protection personnalisées, vise à renforcer et à durcir considérablement la cyberprotection des petits objets IoT », précise Ricardo De Sa Earp, directeur général en charge de la division Microcontrôleurs de STMicroelectronics. Dotés d’interfaces grand public et industrielles telles que CAN FD, USB Type-C et USB Power Delivery, et pourvus d’un jeu riche de blocs périphériques analogiques et numériques, les microcontrôleurs à cœur Arm Cortex-M33 ciblent tout particulièrement les capteurs et actionneurs industriels, les dispositifs de la maison intelligente, les compteurs d’énergie communicants, les traceurs d’activité, les montres connectées, les pompes à perfusion et les dispositifs de dosage dans le domaine médical, etc.

« L’intelligence et les fonctionnalités des dispositifs IoT ne font que croître, et la sécurité doit être pensée dès le départ, insiste John Ronco, vice-président et directeur général des activités Embedded & Automotive d’Arm. L’architecture Arm PSA (Platform Security Architecture), qui est un framework générique pour l’implémentation de la sécurité, a vocation à instiller la sécurité au cœur de l’Internet des objets. La famille STM32L5 facilite le travail des développeurs qui veulent bâtir des objets de confiance conformes à l’architecture PSA avec un processeur Cortex-M33, la technologie TrustZone et des fonctions de sécurité pour puce-système SoC améliorées. »

De fait, explique ST, les utilisateurs des STM32L5 ont la liberté d’inclure au sein de la protection TrustZone, ou de l’en exclure, chaque entrée/sortie, chaque bloc périphérique, chaque zone de mémoire flash ou SRam et ce afin que les charges de travail critiques soient parfaitement isolées pour une sécurité maximale. De plus, la société de semi-conducteurs a adapté la technologie TrustZone pour assurer la prise en charge de l’amorçage sécurisé, de la protection d’opérations spécifiques de lecture et d’écriture dans les mémoires SRam et flash intégrées, et de l’accélération des algorithmes de chiffrement.

Les performances du cœur Arm Cortex-M33 avec prise en charge des instructions DSP et des calculs en virgule flottante permettent en outre aux microcontrôleurs STM32L5 d’afficher une performance de 165 DMips et de 427 CoreMark en utilisant l’accélérateur ST ART, le tout étant cadencé à 110 MHz. Equipés de 512 Ko de flash en double banque permettant des opérations de lecture et d’écriture en simultané et de 256 Ko de mémoire SRam, les derniers-nés de la gamme STM32, dont la production en volume devrait démarrer au deuxième trimestre 2019, sont disponibles dans une gamme de température standard pour les applications grand public et professionnelles ainsi que dans la gamme -40°C/+125°C pour les environnements difficiles.

STMicroelectronics met en œuvre les STM32L5 sur une démonstration visible sur la manifestation Arm TechCon qui se tient du 16 au 18 octobre et créée en collaboration avec la société française spécialiste des logiciels de sécurité Prove & Run.  

Sur le même sujet