L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Nanosatellites : Syrlinks va distribuer et intégrer à ses équipements les antennes de la start-up Anywaves

Nanosatellites : Syrlinks va distribuer et intégrer à ses équipements les antennes de la start-up Anywaves

Publié le 06 juillet 2020 à 10:26 par François Gauthier        Conjoncture

Anywaves et Syrlinks

Syrlinks, société française qui développe des équipements spatiaux de radiocommunication pour les constellations de nanosatellites, vient de signer un accord de partenariat avec la jeune société toulousaine Anywaves, concepteur d'une nouvelle génération d’antennes à résonateur diélectrique miniatures en céramiqueUtilisables dans les bandes S (2 GHz à 4 GHz) et X (8 GHz à 12 GHz), ces antennes ont atteint leur maturité industrielle depuis la création de la société en 2017.

Les antennes d’Anywaves vont ainsi intégrer l’offre commerciale de Syrlinks à l’international qui, avec cet apport, pourra proposer des sous-ensembles de communication complets pour des nanosatellites.

« Ce partenariat s’inscrit dans notre stratégie qui vise à enrichir et à diversifier notre offre de produits spatiaux, commente Guy Richard, le P-DG de Syrlinks. Proposer une offre incluant des émetteurs-récepteurs associés à des antennes compatibles représente une réelle valeur ajoutée pour les utilisateurs. »

Les deux antennes d'Anywaves sont conçues pour la télémétrie et la télécommande de nanosatellites. La première, en bande S, fonctionne sur des fréquences entre 2,025 et 2,29 GHz. Associée à l’émetteur-récepteur en bande S EWC31 de Syrlinks, elle permet de piloter le satellite, de lui envoyer des données et d’analyser son état pour détecter d’éventuelles anomalies.

Quant à la seconde, associée à l’émetteur haut débit EWC27 de Syrlinks, elle travaille dans la bande X et fonctionne sur des fréquences entre 8,025 et 8,4 GHz. Elle permet de transmettre les données en haut débit telles que des images. Les deux antennes d’Anywaves ont d’ores et déjà été embarquées à bord des nanosatellites EyeSat et Angels conçus et réalisés à l’initiative du Cnes.

Créé justement par essaimage du Cnes, Anywaves, dont L'Embarqué avait tracé un portrait détaillé en octobre 2017, emploie à Toulouse 17 personnes et ambitionne de devenir le leader des antennes miniatures pour systèmes critiques. La start-up est aussi l'un des membres fondateurs de l’action Newspace Factory du pôle de compétitivité Aerospace Valley qui regroupe douze PME et vise à soutenir la filière et les actions à l’export.

De son côté, Syrlinks, créé en 2011 et basé à Cesson-Sévigné (près de Rennes), conçoit et fabrique des équipements de radiocommunication et de géolocalisation dans les domaines du spatial, de la Défense, de la sécurité et du temps-fréquence avec des clients comme le Cnes, l’ESA, Airbus, Thales, Airbus OneWeb Satellites… La société emploie une centaine de collaborateurs.

Sur le même sujet