L'embarqué > Marchés > Rachat > Apple aurait racheté la start-up XNOR, spécialiste de l’intelligence artificielle embarquée

Apple aurait racheté la start-up XNOR, spécialiste de l’intelligence artificielle embarquée

Publié le 17 janvier 2020 à 11:13 par Pierrick Arlot        Rachat

XNOR

Selon le site GeekWire, Apple aurait mis la main pour environ 200 millions de dollars sur son compatriote XNOR, une société créée en 2017 et spécialisée dans les logiciels d’intelligence artificielle embarqués. La jeune pousse, qui avait levé 12 millions de dollars en 2018, a développé un logiciel IA suffisamment efficace pour pouvoir être hébergé directement dans des téléphones mobiles, des objets connectés, des drones et sur des microprocesseurs basse consommation afin de réaliser de l’analyse en périphérie de réseau (edge) sans obligation de connexion avec le cloud.

A ce titre, XNOR avait affirmé en 2018 déjà travailler avec des sociétés de semi-conducteurs comme Ambarella pour porter sa technologie sur leurs circuits. « Notre technologie élimine le besoin d’une connectivité Internet, tourne sur des plates-formes matérielles peu onéreuses et supprime les délais de latence inhérents aux systèmes IA traditionnels fondés sur le nuage », avait alors assuré Ali Farhadi, le cofondateur et CEO de XNOR.

La société a également développé une plate-forme qui a vocation à faciliter le travail des entreprises, équipementiers et développeurs logiciels qui souhaitent intégrer des modèles IA à l’état de l’art dans leurs applications sans forcément disposer d’une expertise en intelligence artificielle.

Pour l’heure, Apple n’a pas confirmé l’acquisition mais le site de la start-up n’affiche désormais plus qu’une simple page d’accueil…

On rappellera qu'en ce moment, la pression monte sur le front des processeurs et des blocs d’IP conçus pour traiter des algorithmes d’apprentissage profond, non plus dans le cloud, mais dans des périphériques en bordure de réseau IoT comme ceux que l’on peut trouver dans les véhicules autonomes, les drones ou la maison connectée (assistants personnels, caméras intelligentes, Smart TV…). Plus d’une soixantaine de sociétés de toutes tailles auraient en effet déjà annoncé de tels circuits ou cœurs d’IP ad hoc, à l’instar d’Arm, Cadence, Ceva, Eta Compute, Imagination, Intel, Kalray, Lattice, Nvidia, Qualcomm, Socionext, Synopsys et VeriSilicon ou des start-up AnotherBrain, Blaize, GML, GreenWaves, Gyrfalcon, Hailo, NeuroBlade ou Syntiant. Selon certains analystes, les ventes de puces optimisées pour l'intelligence artificielle (IA) en périphérie de réseau vont être multipliées par vingt d'ici à 2023 (lire notre article ici).

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA

 

 

Sur le même sujet