L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Intelligence artificielle "enfouie" : la start-up française AnotherBrain lève 19 millions d’euros

Intelligence artificielle "enfouie" : la start-up française AnotherBrain lève 19 millions d’euros

Publié le 01 octobre 2019 à 12:24 par François Gauthier        Conjoncture

AnotherBrain

Après avoir bénéficié de fonds d’amorçage à hauteur de 11 millions d’euros, la jeune société française AnotherBrain, fondée en 2017, vient de boucler une levée de fonds de 19 millions auprès des investisseurs Seb Alliance et Robinson Technologies, ainsi qu’auprès de ses actionnaires déjà présents au capital comme Alpha Intelligence Capital, Daphni et Cathay Capital, accompagnés de plusieurs business angels (comme Laurent Dassault). Cette nouvelle manne financière porte à 35 millions d'euros la totalité des fonds levés à ce jour par la start-up.

Crée par Bruno Maisonnier, l’ex-dirigeant et fondateur d’Aldebaran Robotics (et ses robots Neo et Pepper), AnotherBrain, fort de ses quelque 38 employés, s’emploie à développer un circuit spécifique (un Asic à faible consommation) dans le domaine de l’intelligence artificielle, dont les fonctionnalités iront au-delà des approches traditionnelles fondées sur l’apprentissage automatique et/ou profond (machine learning et deep learning). La technologie de la société, d’ores et déjà expérimentée sous la forme d’un logiciel, ne repose pas sur l’exploitation de grosses bases de données et/ou d’exemples déjà connus, mais sur une analyse des données reçues, avec comme conséquence la possibilité d’expliquer les décisions prises.

Les premières preuves de concept de la start-up sont actuellement testées par de grandes entreprises et seront disponibles début 2020. Le circuit d’AnotherBrain, qui se veut proche du fonctionnement du cerveau humain selon ses concepteurs (d'où le nom d'Organic API donné à la technologie du Français), aura la capacité de travailler localement (sans connexion avec le cloud), ce qui le rend théoriquement plus sûr vis-à-vis de la protection de la confidentialité des données personnelles.

Ce circuit en gestation pourra transformer chaque capteur en un capteur intelligent dans les domaines de l'automatisation industrielle, de l'Internet des objets et de l'automobile (avec la conduite autonome jusqu’au niveau 5 en ligne de mire).

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA https://www.linkedin.com/showcase/embedded-ia/

 

Sur le même sujet