L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Un livre blanc sur la nécessité de standards applicables aux futurs véhicules définis par le logiciel

Un livre blanc sur la nécessité de standards applicables aux futurs véhicules définis par le logiciel

Publié le 20 septembre 2021 à 12:44 par Pierrick Arlot        Plate-forme

Linaro

Focalisé sur le développement collaboratif de logiciels open source pour l’architecture Arm, l’organisme Linaro propose en téléchargement accessible à tous un livre blanc sur la nécessité pour les constructeurs automobiles de s’appuyer sur des standards pour les futurs automobiles définies par le logiciel (Software Defined Vehicles). A l’instar des ordinateurs et des smartphones que l’on peut qualifier de terminaux intelligents, connectés et mis à jour en permanence, l’automobile évolue aujourd’hui en ce sens. Une transition qui ne peut néanmoins se faire du jour au lendemain et qui va passer par diverses étapes.

L’organisme Linaro cite en particulier la simplification de la gestion des unités de commande électroniques (ECU) par le biais d’un bus unique et unifié (AVB, TSN ou Automotive Ethernet), la migration de multiples ECU à fonction fixe vers un ou deux serveurs embarqués centralisés et des passerelles zonales, ou bien encore la fusion du tableau de bord et des équipements d’infodivertissement en un seul et unique afficheur multifonction de grandes dimensions. Dans la pratique toutefois, de nombreux verrous doivent être levés pour atteindre ce but ultime dont les moindres ne sont pas l’enfermement propriétaire, la sécurisation et la fiabilité des échanges entre machines virtuelles sur un sous-système « consolidé », la gestion de mises à jour logicielles en continu, le respect de la latence et la mise au point d’une voie d’évolution rapide.

Dans ce cadre, l’organisme Linaro estime travailler sur ces questions au travers de divers projets open source. Le projet Stratos vise notamment à réduire l’enfermement au niveau applicatif inhérent à l’association actuelle entre hyperviseurs et puces-systèmes SoC propriétaires. Ici l’objectif est d’établir des interfaces virtio conformes à la spécification Oasis Virtual I/O Device (VirtIO) (lire aussi notre article ici).

Désormais intégré au projet Trusted Firmware, le logiciel OP-TEE, de son côté, est un environnement d’exécution de confiance TEE (Trusted Execution Environment) conçu comme un additif à un noyau Linux non sécurisé tournant sur des cœurs Arm Cortex-A. Il est aujourd’hui mis en œuvre en production sur toutes sortes d'équipements comme les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables et les caméras de surveillance.

Tout récemment lancé, le projet collaboratif Trusted Substrate (qui réunit aujourd’hui Arm, HiSilicon, NXP, Red Hat, Socionext et STMicroelectronics) définit quant à lui un Bios dont la vocation est d’apporter un amorçage et des mises à jour over-the-air (OTA) sécurisés aux systèmes embarqués les plus exigeants en matière de confiance tels que les automobiles et les robots industriels.

Au-delà de ces projets, l’organisme Linaro collabore également avec Arm et d’autres acteurs majeurs de la chaîne d’approvisionnement automobile dans le cadre de l'initiative Soafee (Scalable Open Architecture for Embedded Edge), annoncée il y a quelques jours. Initiative dont l’ambition est d'accélérer l’intégration des technologies de développement bien connues dans le monde du cloud au sein du futur véhicule défini par logiciel, et ce en y ajoutant les besoins en temps réel et les exigences de sûreté de fonctionnement traditionnellement rencontrés dans le monde automobile.

Sur le même sujet