L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Sur le CES 2016, le CEA-Leti démontrera un procédé de communication sans fil multigigabit

Sur le CES 2016, le CEA-Leti démontrera un procédé de communication sans fil multigigabit

Publié le 16 décembre 2015 à 11:40 par Pierrick Arlot        Connectivité

Logo CEA-Leti

A l’occasion du CES 2016 qui se tiendra du 6 au 9 janvier à Las Vegas (Etats-Unis), le CEA-Leti compte effectuer des démonstrations de trois technologies à applications grand public que le laboratoire grenoblois qualifie de disruptives. Pour marquer sa première participation formelle au CES, le CEA-Leti présentera DiamonDisplay, un afficheur à micro-LED pour réalité augmentée dont la luminosité serait de 100 à 1 000 fois supérieure à celle des microafficheurs actuels tout en garantissant très haute définition, très fort taux de contraste même en pleine lumière, compacité et faible consommation. Le tout avec une compatibilité avec les processus de fabrication microélectronique à grande échelle.

Le laboratoire effectuera également des démonstrations d’une technologie de communication sans fil et basse consommation capable de transférer des données à plusieurs gigabits par seconde entre deux équipements distants de quelques centimètres. Baptisé G-Link, ce procédé doit permettre l’échange par exemple de vidéos HD entre une caméra et un écran vidéo ou entre un kiosque et une tablette. La seconde génération de la technologie G-Link, prévue pour 2016, permettra d’atteindre un débit de 5 Gbit/s pour une consommation limitée à 50 mW.

Enfin le CEA-Leti dévoilera un premier modem pour communication sans fil exploitant les canaux TV laissés vacants (White Spaces) et compatibles avec le standard IEEE 1900.7, publié en 2015. Ce modem, qui peut contribuer à réduire la fracture numérique dans les zones rurales mal desservies par les technologies traditionnelles d’accès large bande, est censé garantir une excellente couverture indoor et outdoor et ce pour une portée de plusieurs dizaines de kilomètres (64 km en champ libre).

Le CEA-Leti note par ailleurs que trois start-up issues de ses laboratoires exposeront lors du CES 2016. Il s’agit en l’occurrence d’Aryballe Technologies qui a développé un premier capteur d’odeur universel et portable (et dont L’Embarqué a tracé un portrait en avril 2015), de The AirBoard, qui propose une carte de prototypage open source compatible Arduino (lire notre article ici), et de la société eLichens, qui a conçu des capteurs miniaturisés pour la détection, la surveillance et la prévision de la qualité de l’air ambiant. BeSpoon et EnerBee, deux jeunes sociétés avec lesquelles le CEA-Leti entretient des relations étroites et auxquelles l’Embarqué a consacré un portrait en août 2013 et en novembre 2014 respectivement, feront aussi le déplacement à Las Vegas.  

Sur le même sujet