L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Smart City et Smart Energy : l’alliance uCIFI veut promouvoir une technologie réseau sans fil open source

Smart City et Smart Energy : l’alliance uCIFI veut promouvoir une technologie réseau sans fil open source

Publié le 27 juin 2018 à 10:33 par Pierrick Arlot        Connectivité

Logo UCIFI

A l’occasion de l’IoT Tech Expo Europe qui se tient les 27 et 28 juin à Amsterdam, l’alliance uCIFI, nouvellement créée, monte au créneau pour promouvoir des solutions de réseaux sans fil open source sur les marchés des villes connectées et de la gestion d’énergie intelligente. Objectif annoncé : libérer les secteurs de la Smart City et de la Smart Energy de leurs dépendances vis-à-vis des solutions propriétaires.

Parmi les membres fondateurs de l’alliance uCIFI, figurent notamment le français Kerlink, fournisseur de solutions réseau de bout en bout pour l’Internet des objets, le singapourien EDMI, fabricant de compteurs communicants, et le belge Schréder, firme quasi centenaire spécialisée dans les systèmes d’éclairage urbain connectés. Ces trois sociétés ont trouvé du soutien du côté d’Engie et de ST Engineering Electronics et d’utilisateurs finaux comme Sibelga (Belgique), le gestionnaire du réseau de distribution de gaz et d’électricité de Bruxelles, Auckland Transport (Nouvelle-Zélande) et Nantes Métropole (France).

Selon les membres de l’alliance uCIFI, de nombreux projets IoT émergent en continu pour la gestion de l’éclairage urbain, des places de stationnement, de la récupération des déchets ou de la distribution d’énergie, mais, malgré cette prolifération, les opérateurs de réseaux rencontrent des difficultés, notamment au niveau de l’intégration de multiples systèmes et API propriétaires ou de la dépendance envers une source unique de briques matérielles ou de couches logicielles. Le but de l’alliance est donc de spécifier une technologie réseau sans fil multi-transport open source ainsi qu’un modèle de données unifié afin que fournisseurs d’équipements et intégrateurs métier puissent offrir données et services d’une manière cohérente indépendamment du réseau sous-jacent.

Aujourd’hui, dans le domaine des réseaux LPWAN (Low Power Wide Area Networks), chaque fournisseur a son propre format de données, son propre cloud et ses propres API, explique l’alliance uCIFI qui note par ailleurs que seules des solutions propriétaires existent sur le marché des réseaux maillés sub-GHz à longue portée. « Les collectivités, les services publics et les distributeurs d’énergie doivent se frotter à une foule de détails techniques complexes et inutiles lorsqu’ils déploient leurs réseaux intelligents et il en résulte des délais et des coûts supplémentaires, indique Yannick Delibie, cofondateur et directeur technique de Kerlink. L’alliance uCIFI s’est donc donné pour tâche de promouvoir des références réseau qui soient à la fois simples, peu onéreuses et open source. Les marchés de la Smart City et de la Smart Energy devraient s’ouvrir si les villes et les distributeurs d’énergie ont le choix entre des produits concurrents mais interopérables bâtis sur une base logicielle open source commune. »

Dans le détail, l’organisme industriel compte spécifier un modèle de données unifié et une interface commune entre différents réseaux IoT, comme les réseaux LoRaWAN, les réseaux cellulaires NB-IoT et un réseau maillé sub-GHz longue distance open source qui va aussi être défini par l’alliance. Cet ensemble de spécifications devraient garantir des communications IoT "device-to-device" et "device-to-cloud" complètement indépendantes de tout fournisseur particulier.

Afin de fournir une implémentation 100% open source des spécifications uCIFI, l’alliance a mis sur pied le projet Newticity, placé sous les auspices de la fondation Linux. C’est la société Runtime qui supervise l’implémentation de cette pile de référence open source et libre de redevances. A noter que la technologie de réseau sans fil maillé sub-GHz et longue distance de l’alliance uCIFI sera compatible Wi-SUN et viendra en complément des technologies de transport existantes comme LoRaWAN, NB-IoT et Bluetooth 5/Mesh. On rappellera que l’alliance industrielle Wi-SUN a  publié en 2016 sous le nom de Wi-SUN FAN (Field Area Network) une spécification pour réseaux radio maillés à usages multiples (Smart Ubiquitous Networks) dont les domaines d’application couvrent des secteurs aussi divers que les infrastructures de comptage d’énergie, l’automatisation des réseaux de distribution d’électricité, les systèmes de transport intelligents et l’éclairage public évolué (lire notre article ici).

Dans la pratique, les partenaires de l’alliance uCIFI comptent mener d’ici à septembre 2018 des tests sur le terrain du modèle de données unifié uCIFI et de la technologie uCIFI pour réseau radio maillé sub-GHz. D’ici à la fin de l’année, une première version open source des spécifications uCIFI sera proposée aux sociétés membres. Kerlink précise d’ailleurs que ses passerelles LoRaWAN indoor et outdoor existantes seront prochainement mises à jour pour également prendre en charge les réseaux maillés ouverts uCIFI. « Les utilisateurs auront ainsi la possibilité de contrôler, de commander et de superviser des millions d’objets alimentés en continu ou alimentés sur batteries grâce à l’association native des technologies uCIFI et LoRaWAN sans qu’il y ait besoin de déployer de nouvelles infrastructures », assure Yannick Delibie.  

Sur le même sujet