L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Renesas prône une solution analogique bas coût pour la transmission de signaux vidéo HD dans l’automobile

Renesas prône une solution analogique bas coût pour la transmission de signaux vidéo HD dans l’automobile

Publié le 13 juillet 2021 à 12:34 par Pierrick Arlot        Architecture Renesas

Renesas AHL

La transmission de signaux vidéo à haute définition (HD) se banalise irrésistiblement dans l’automobile et pas seulement à des fins d’info-divertissement. La vidéo HD s’impose en effet aussi pour assurer les fonctions de reconnaissance d’objets dans les systèmes de sécurité du véhicule. Pour répondre à ce besoin tout en prenant en compte les contraintes économiques des constructeurs, Renesas a développé sous le nom d’Automotive HD Link (AHL) une technologie qui permet la transmission de flux vidéo HD sur des câbles et des connecteurs à faible coût prenant actuellement en charge la vidéo en définition standard.

Cette technologie se cristallise aujourd’hui avec la disponibilité de circuits d’encodage (AHL RAA279971) et de décodage (RAA279972) qui utilisent un signal analogique modulé pour véhiculer la vidéo, et ce à des vitesses de transmission 10 fois inférieures à celles requises pour transmettre des signaux HD sous forme numérique. Selon Renesas, cette caractéristique permet d’utiliser les câbles à paires torsadées traditionnels et les connecteurs standard, tout comme les câbles et connecteurs vidéo analogiques existants.

Si l’on en croit la société de semi-conducteurs, les liaisons numériques du type SerDes nécessitent, elles, des câbles fortement blindés et des connecteurs haut de gamme qui coûtent beaucoup plus cher que leurs équivalents AHL et qui peuvent nécessiter un remplacement après 5 à 7 ans de services tout en s'avérant difficiles à déployer dans les véhicules en raison des limitations imposées aux rayons de courbure.

De son côté, la technologie AHL serait robuste contre le bruit et dispose en sus d'un canal de contrôle bidirectionnel qui fonctionne indépendamment des données vidéo et qui permet d’initialiser, de programmer et de gérer le module caméra. Synonyme de réduction des coûts, la caméra peut être contrôlée sur la même paire de fils (UTP) que celle utilisée pour les transmissions vidéo, et ce simultanément.

Selon Renesas, la technologie AHL affiche également un avantage en matière de sécurité par rapport à une liaison numérique. Ainsi, dans une application de caméra de recul, il est possible qu’une liaison numérique se dégrade en raison d'une défaillance du faisceau de câbles ou de l’assemblage du connecteur, avec apparition de macroblocs au niveau de l’image pouvant potentiellement masquer de grandes parties de la zone de visualisation. En utilisant le même câble dans les mêmes conditions, le lien AHL à titre de comparaison présentera un léger changement de couleur ou de contraste vidéo, mais tous les pixels apparaîtront à l'écran, et l'image identifiera précisément un objet ou une personne derrière le véhicule, assure Renesas.

Dans le détail, la technologie AHL prend en charge divers niveaux de résolution, du VGA jusqu'au 720p/60 ou 1080p/30 pour une flexibilité de mise en œuvre de résolutions verticales non standard (et pas seulement les résolutions vidéo standard 16:9). Les circuits d’encodage (AHL RAA279971) et de décodage (RAA279972) disposent d’entrées et sorties Mipi CSI-2, BT656 et DVP pour faciliter l’interfaçage avec d'anciens ou de nouveaux capteurs d'image.

« Les systèmes de sécurité avancés ne sont plus uniquement réservés aux véhicules de luxe, indique Niall Lyne, vice-président de la division Automotive Analog Power and Video chez Renesas. Le système AHL permet aux constructeurs automobiles d'offrir désormais ce type de fonctionnalités dans tous les nouveaux véhicules, y compris les modèles économiques. »