L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > NXP, LG et Hella ensemble autour d’une même plate-forme de vision artificielle pour l’automobile

NXP, LG et Hella ensemble autour d’une même plate-forme de vision artificielle pour l’automobile

Publié le 11 janvier 2018 à 07:35 par Pierrick Arlot        Plate-forme NXP

LG-NXP

[CES 2018] A l’occasion du CES qui s’impose de plus en plus comme le lieu idéal des annonces en matière de développements autour du véhicule connecté et/ou autonome, NXP, LG Electronics et Hella Aglaia ont dévoilé une collaboration stratégique autour des applications de vision automobile. Les trois partenaires ont créé une plate-forme qui intéresse en premier lieu les constructeurs automobiles et dont la fonction principale est d’assurer la détection et la classification des usagers vulnérables de la route afin de sauver des vies.

Déjà adoptée par un OEM européen majeur (dont le nom n’est pas cité), cette plate-forme est présentée par ses concepteurs comme ouverte et personnalisable, contrairement à la plupart des solutions actuelles, assure le trio. Souvent propriétaires et peu flexibles, ces dernières laisseraient peu de possibilité de différentiation aux constructeurs automobiles et brideraient la capacité à combiner les meilleures technologies de détection et sources logicielles du moment. C’est tout du moins ce qu’avance LG Electronics qui a mené les travaux de développement communs aux trois partenaires et qui estime que les plates-formes de vision artificielle pour l'automobile doivent obéir aux exigences et aux tests de sûreté NCAP (New Car Assessment Program) les plus récents et offrir une voie vers la conduite automatisée de niveau 3 à 5.

Lee Woo-jong, président de l'activité Composants pour véhicules de LG, et Kurt Sievers, vice-président exécutif et directeur général des activités automobiles de NXP, à l'occasion du CES 2018.

Développé par LG avec le concours de NXP et de Hella Aglaia, le système de vision à base de caméras est conçu pour la détection et la classification d’usagers de la route tels que les cyclistes et les piétons, ainsi que l’activation du freinage automatique d’urgence. Les caméras peuvent être notamment placées derrière le pare-brise (en en particulier derrière le rétroviseur central). Au-delà, le système a été élaboré pour détecter les panneaux de signalisation, avertir le conducteur des limitations de vitesse, surveiller le maintien de la trajectoire et éventuellement faciliter la correction de trajectoire en cas de dérive non intentionnelle.

En tant qu’équipementier, LG a en particulier mis en œuvre les puces-systèmes de vision S32V de NXP, ses propres algorithmes de vision artificielle ainsi que les algorithmes de traitement d’image de Hella Aglaia pour que toutes ces applications s’exécutent avec un délai de latence très réduit au sein d’une enveloppe thermique maîtrisée. On rappellera que les S32V s’articulent autour de quatre cœurs ARM Cortex-A53, de deux accélérateurs de vision artificielle Apex-2, d’un bloc de traitement d’image (ISP), d’une unité de traitement graphique 3D, d’un moteur de chiffrement et de 4 Mo de mémoire RAM. A noter aussi que Renesas a récemment signé un accord de collaboration avec Hella Aglaia (lire notre article ici).

 

Sur le même sujet