L'embarqué > Marchés > Perspective > Les produits dotés d’intelligence artificielle devraient représenter 10% du CA de Bosch d’ici cinq ans

Les produits dotés d’intelligence artificielle devraient représenter 10% du CA de Bosch d’ici cinq ans

Publié le 30 janvier 2017 à 12:31 par Pierrick Arlot        Perspective Bosch

Mykie

Le groupe allemand Bosch, qui ne fait plus mystère de sa volonté de jouer un rôle dominant sur le marché de l’Internet des objets (IoT), tant dans le domaine grand public que dans le secteur industriel, parie aussi sur l’intelligence artificielle. A l’occasion de la publication de son chiffre d’affaires 2016, en progression de 3,5% en valeur nominale (à hauteur de 73,1 milliards d’euros), la société d’outre-Rhin a révélé vouloir investir près de 300 millions d’euros jusqu’en 2021 dans un centre dédié à l’intelligence artificielle et destiné à compléter son expertise en matière d’IoT.

« L’Internet des objets se personnalise et, avec l’intelligence artificielle, nous individualisons l’interconnexion », a expliqué Volkmar Denner, président du directoire de Robert Bosch GmbH. Dans ce cadre, le nouveau Bosch Center for Artificial Intelligence (BCAI), chargé de développer les compétences du groupe allemand en la matière, a ouvert ses portes en début d’année. « Grâce aux capteurs Bosch, les objets sont d’ores et déjà capables de perception. Bosch leur permet à présent d’apprendre et d’agir intelligemment, a ajouté Volkmar Denner qui, au sein du directoire de Bosch, est aussi en charge de la recherche et du développement avancé. D’ici dix ans, les produits Bosch seront difficilement concevables sans intelligence artificielle : soit ils seront eux-mêmes dotés d’intelligence artificielle, soit l’intelligence artificielle jouera un rôle majeur lors de leur développement ou fabrication. » L’objectif en tout cas est annoncé ; dans 5 ans, les produits dotés d’intelligence artificielle devraient déjà représenter 10 % du chiffre d’affaires du groupe.

Dans la pratique, le BCAI démarrera ses travaux avec une centaine d’experts répartis sur les sites de Bangalore (Inde), Palo Alto (Etats-Unis) et Renningen (Allemagne), mais les effectifs devraient « considérablement augmenter » d’ici à 2021. « Bosch utilisera l’intelligence artificielle pour transformer les objets en assistants intelligents. Les produits deviendront des partenaires, des accompagnateurs, des assistants personnels, a encore précisé le président du directoire de la firme germanique. Les assistants numériques assurent l’interface avec le client. Grâce aux produits connectés, Bosch peut rester en relation directe avec le client. Mieux nous connaissons un utilisateur, plus notre offre de services pourra être personnalisée. » Dans la liste des « assistants personnels intelligents » ciblés par la société allemande, Bosch cite nommément les robots domestiques (tels que Kuri présenté au CES 2017), les assistants pour cuisine intelligente (comme l’assistant Mykie, qui sait par exemple ce que contient le réfrigérateur, établit automatiquement des listes de courses et aide à faire la cuisine, photo en en-tête) ou les assistants pour voitures connectées.

Sur le même sujet