L'embarqué > Instrumentation > Outil de test > Les processeurs multicœurs pour l’automobile ont désormais leur banc d’essai EEMBC

Les processeurs multicœurs pour l’automobile ont désormais leur banc d’essai EEMBC

Publié le 19 août 2016 à 08:45 par Pierrick Arlot        Outil de test

AutoBench

Le consortium EEMBC, qui a su imposer ses benchmarks dans les domaines des microprocesseurs (CoreMark) et des microcontrôleurs à ultrabasse consommation (ULPBench), vient de publier le banc d’essai AutoBench 2.0 dont la vocation est de fournir des métriques de performances aux concepteurs système qui veulent tester l’efficacité de processeurs multicœurs homogènes (i.e. à multiples cœurs identiques) au sein d’applications automobiles.

Dans la pratique, la suite AutoBench 2.0, évolution du benchmark existant AutoBench 1.1, couple un ensemble de noyaux logiciels génériques et d’algorithmes traditionnellement rencontrés dans le domaine automobile avec l’outil MultiBench du consortium EEMBC. Un outil qui permet justement de tester et d’analyser les performances et l’échelonnabilité d’architectures et de plates-formes multicœurs. Chaque charge de travail AutoBench 2.0 peut en outre être paramétrée individuellement afin de modifier le niveau de concurrence implémentée par les noyaux.

« Au-delà de la performance de processeurs particuliers, AutoBench 2.0 permet aussi d’évaluer l’impact des goulots d’étranglement au niveau de la mémoire partagée, l’efficacité de la synchronisation des threads et d’autres fonctionnalités associées dans les systèmes automobiles bâtis sur des processeurs multicœurs », précise Peter Torelli, directeur en charge de l’ingénierie logicielle pour le consortium EEMBC. 

Sur le même sujet