L'embarqué > Logiciel > Middleware > Les logiciels pour passerelles M2M compatibles Kura peuvent désormais être mis à jour par incréments

Les logiciels pour passerelles M2M compatibles Kura peuvent désormais être mis à jour par incréments

Publié le 29 octobre 2015 à 11:13 par Pierrick Arlot        Middleware Eurotech

Logo Kura

Le fournisseur de cartes, systèmes et plates-formes logicielles embarquées Eurotech, qui n’est autre que le principal contributeur du projet open source Eclipse IoT Kura, annonce la publication officielle de la version Kura 1.3. On rappellera que Kura définit un framework applicatif Java/OSGi pour les applications M2M s’exécutant dans les passerelles de services et fournit aux développeurs un jeu de services communs (accès aux E/S, configuration réseau, gestion à distance, etc.).

Situé à la frontière entre le réseau privé filaire (USB) ou sans fil (Wi-Fi, Bluetooth…) et un réseau local d’entreprise, l’Internet ou un réseau cellulaire, ce framework agit comme une passerelle intelligente et gérable à distance, apte à exécuter des applications qui récupèrent des données émises en local par des capteurs et qui les délivrent de manière fiable à des serveurs disséminés dans le nuage via le protocole MQTT.

Selon Eurotech, la version Kura 1.3 garantit de meilleures mises à jour logicielles en accroissant l’efficacité et la fiabilité des processus des téléchargements de fichiers de grande taille. Il serait aussi possible de mettre à jour le logiciel d’un équipement par incréments en évitant ainsi le recours à des téléchargements conséquents lorsque ce n’est pas nécessaire. Kura 1.3 supporte par ailleurs le profil Java SE Embedded 8 compact2, qui est un sous-ensemble des API SE 8 complètes, une caractéristique garante d’un démarrage plus rapide et d’une empreinte mémoire plus compacte.

L’environnement Kura est déjà à l’œuvre dans les passerelles multiservices ReliaGate 10-20 et 15-10 d’Eurotech. Il est également compatible avec les cartes de développement Raspberry Pi B+ et BeagleBone Black Rev. C. La société italienne Solair, qui avait annoncé en mars 2015 son ralliement à la Fondation Eclipse et son engagement au sein du projet Kura, devrait elle aussi proposer des passerelles IoT basées sur l’environnement logiciel open source.

Sur le même sujet