L'embarqué > Marchés > Rachat > En rachetant le suisse Zurich Instruments, Rohde & Schwarz affirme son intérêt pour la technologie quantique

En rachetant le suisse Zurich Instruments, Rohde & Schwarz affirme son intérêt pour la technologie quantique

Publié le 08 juillet 2021 à 11:43 par François Gauthier        Rachat Rohde & Schwarz

En rachetant le suisse Zurich Instruments, Rohde & Schwarz affirme son intérêt pour la technologie quantique

Pour un montant non divulgué, le concepteur d’instruments et de systèmes de test Rohde & Schwarz a finalisé le 1er juillet dernier le rachat de la société suisse Zurich Instruments, elle aussi fournisseur d’équipements de test et mesure. Mais avec la particularité d’avoir une expertise pointue dans le domaine de l’informatique quantique, une technologie jugée incontournable dans les années qui viennent par Rohde & Schwarz.

A la suite de son acquisition, Zurich Instruments sera géré comme une filiale à part entière de Rohde & Schwarz et contribuera à développer la division Test & Measurement de la firme allemande.

Selon Rohde & Schwarz, les technologies quantiques façonneront considérablement l'industrie de la haute technologie au cours des prochaines décennies, avec la mise en œuvre de milliards d’euros de subventions gouvernementales et d'investissements industriels. Toujours selon la société d'outre-Rhin, le marché du test et de la mesure pour l'informatique quantique recèle à ce niveau un potentiel énorme pour les deux entreprises, l'exploitation et la maintenance d'un ordinateur quantique à grande échelle nécessitant de nombreuses solutions de mesure et de test spécifiques. Grâce à leurs savoir-faire et leurs solutions technologiques respectifs, les deux sociétés estiment être à même de fournir à l'avenir des solutions complètes pour ce marché.

Créé en 2008, Zurich Instruments, émanation de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETH), propose des systèmes de test et de mesure de pointe, notamment dans le domaine de la physique, aux ingénieurs des laboratoires de recherche scientifique et industrielle. L'entreprise compte aujourd’hui plus de 100 employés dans son siège de Zurich, mais aussi dans ses bureaux en Chine, aux États-Unis, en France, en Corée du Sud, au Japon et en Italie.

Le succés de Zurich Instruments s’est appuyé sur la conception d’amplificateurs à détection synchrone (lock-in amplifier), une technique de traitement du signal permettant d'extraire des signaux de faible amplitude, mais à bande étroite, noyés dans du bruit important, à large bande. Depuis 2016, Zurich Instruments développe également une technologie d'instrumentation pour l’informatique quantique en étroite collaboration avec l'ETH Zurich et l'université de technologie de Delft.

En 2018, la société a notamment mis sur le marché un système de contrôle pour informatique quantique (QCCS, Quantum Computing Control System) qui intègre un générateur de formes d'onde arbitraires multicanal, un analyseur quantique et un contrôleur de système quantique programmable. L’ensemble est conçu pour contrôler plus de 100 qubits supraconducteurs, chaque composant du QCCS jouant un rôle spécifique dans le contrôle, la lecture et la rétroaction des qubits, avec un fonctionnement synchronisé avec les autres parties du système. LabOne, le logiciel de contrôle de Zurich Instruments associé à cet équipement matériel, permet en outre un accès rapide aux données des qubits et aide à l'intégration du système dans des logiciels de niveau supérieur.

A noter que dans ce domaine du quantique, Keysight, lui aussi fournisseur d'instruments de test et mesure, a racheté il y a quelques semaines le canadien Quantum Benchmark, éditeur d'une solution logicielle qui permet la caractérisation, l'atténuation  et la correction des erreurs ainsi que la validation des performances d'un matériel informatique quantique.

Sur le même sujet