L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Ceva se positionne déjà sur le marché des blocs d’IP 802.11ax, le Wi-Fi de prochaine génération

Ceva se positionne déjà sur le marché des blocs d’IP 802.11ax, le Wi-Fi de prochaine génération

Publié le 21 février 2018 à 12:04 par Pierrick Arlot        Composant  Ceva

Ceva RivieraWaves

Fournisseur de cœurs de DSP et de processeurs d’intelligence artificielle avec un focus sur les technologies de vision, de communication, de connectivité et audio, la société Ceva compte proposer sous licence, au cours du deuxième trimestre 2018, une famille de blocs d’IP RivieraWaves compatibles avec la (future) norme Wi-Fi 802.11ax.

Pour rappel, cette norme, dont l’agenda a quelque peu glissé et dont la publication n’est pas attendue avant 2019 désormais, a pour objectif d’assurer un débit net moyen par utilisateur au moins quadruplé dans des environnements réseau Wi-Fi denses, par rapport aux débits soutenus aujourd’hui par les produits 802.11ac. Sachant qu’en termes de débit crête par utilisateur, c’est un gain de « seulement » 40% qui est attendu. Des améliorations dus en partie au choix du procédé multi-antennaire et multi-utilisateur Mimo-OFDMA (Orthogonal Frequency Division Multiple Access). Le 802.11ax est aussi censé améliorer l’efficacité réseau d’un facteur quatre et allonger l’autonomie des terminaux clients.

« Nous voyons déjà monter une demande pour le 802.11ax, autant pour les points d’accès Wi-Fi hautes performances que pour les applications IoT basse consommation, assure Aviv Malinovitch, vice-président et directeur général de l’activité Connectivité chez Ceva. Nous comptons proposer aux fabricants de semi-conducteurs les solutions IP 802.11ax les plus efficaces qui soient et qui viendront compléter notre famille de blocs d’IP basse consommation et hautes performances Wi-Fi RivieraWaves. » On se souviendra que ce savoir-faire est issu du rachat en 2014 de la société française RivieraWaves par Ceva.

Dans le détail, la famille RivieraWaves RW-AX d’IP Wi-Fi 802.11ax se décline en trois éléments différents. La plate-forme RW-AX Low Power pour canaux Wi-Fi de 20 MHz tire profit de certaines fonctionnalités du standard 802.11ax répondant aux besoins de l’IoT et des équipements basse consommation comme les dispositifs électroniques portés sur soi (le wake-time scheduling notamment). Dans ce cadre, le 802.11ax en configuration 1x1 pourra remplacer le 802.11n, assure Ceva.

Les plates-formes RW-AX High Performance 802.11ax 1x1 et 2x2 sont, quant à elles, taillées pour les applications du type smartphones, tablettes, décodeurs TV et points d’accès pour la maison connectée. Enfin la plate-forme RW-AX Multi-Gig, adaptée aux configurations 4x4, ciblent les cas d’usage les plus avancés comme les points d’accès, les passerelles multimédias et le « Wi-Fi offloading » au niveau des petites stations de base (avec basculement des communications cellulaires vers le Wi-Fi).

Toutes les solutions Wi-Fi RivieraWaves incluent les fonctions PHY et MAC, y compris les piles logicielles protocolaires. Les IP sont fournies avec une plate-forme agnostique vis-à-vis des systèmes d’exploitation et prête à l’intégration où l’on trouve un processeur open source en option afin de faciliter leur déploiement au sein de puces-systèmes SoC et de conceptions ASSP (Application Specific Standard Product).

Sur le même sujet