L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Avec le processeur i.MX 8XLite, NXP veut ouvrir la communication V2X aux automobiles d’entrée de gamme

Avec le processeur i.MX 8XLite, NXP veut ouvrir la communication V2X aux automobiles d’entrée de gamme

Publié le 12 octobre 2021 à 10:23 par Pierrick Arlot        Composant  NXP

NXP-V2X

Avec l’i.MX 8XLite, le fournisseur de semi-conducteurs NXP étoffe par le bas sa famille de processeurs d’application i.MX 8X, réservée aux marchés de l’automobile et de l’Internet des objets industriel, avec une variante qui met l’accent sur la sécurité et l’accélération des fonctions d’authentification des communications V2X (Vehicle-to-Everything).

Débarrassé des blocs de traitement multimédia et graphique présents dans les i.MX 8X (et destinés à satisfaire les applications d’infodivertissement et de tableau de bord), l’i.MX 8XLite embarque un ou deux cœurs Arm Cortex-A35, un cœur Cortex-M4F pour les tâches temps réel, ainsi qu’un bloc de sécurité EdgeLock et un module de sécurité matériel (HSM) optimisé pour les applications V2X.

Le dernier-né des processeurs i.MX 8X de NXP vise à répondre aux exigences de la norme de sécurité FIPS 140-3 pour les modules de chiffrement tout en étant capable simultanément d’exécuter des algorithmes cryptographiques complexes et de traiter des données télématiques.

Selon la société néerlandaise, l’i.MX 8XLite offre aux constructeurs automobiles la possibilité d'étendre les avantages des communications V2X aux véhicules d'entrée de gamme pour des applications du type gestion de flotte de véhicules automatisés, contrôle amélioré de la circulation, fluidification du trafic et planification optimisée des trajets. La puce-système peut aussi être mise en œuvre dans des applications IoT industrielles nécessitant des liaisons sans fil, Ethernet ou CAN sécurisées telles que la gestion des véhicules industriels, les systèmes de contrôle et de sécurité des bâtiments, la production d'énergie solaire, les stations de recharge pour véhicules électriques, les contrôleurs d'accès, etc.

Le SoC i.MX 8XLite peut être utilisé dans le cadre de la solution RoadLink V2X de NXP ou en tant qu'accélérateur autonome, précise encore la société de semi-conducteurs, pour des communications au travers de technologies sans fil comme l’IEEE 802.11p, la 5G et le C-V2X (Cellular-V2X).

Bloc-diagramme du processeur i.MX 8XLite

 

Sur le même sujet