L'embarqué > Instrumentation > Outil de test > Automobile : les oscilloscopes de Keysight déboguent le bus CXPI, successeur du bus LIN

Automobile : les oscilloscopes de Keysight déboguent le bus CXPI, successeur du bus LIN

Publié le 09 mai 2016 à 11:08 par François Gauthier        Outil de test Keysight

Keysight CXPI

Le fournisseur de systèmes de test et mesure Keysight annonce le support, sur certains de ses oscilloscopes, d'une fonction de débogage, de déclenchement et d’analyse du bus série CXPI, destiné aux applications automobiles. Une première sur le marché selon la société américaine. L’objectif de cette fonction, accessible sur les oscilloscopes InfiniiVision 3000T et 4000 X-Series, est de détecter et d’éliminer très en amont d’un cycle de développement les erreurs sur la couche physique du bus CXPI (Clock eXtension Peripheral Interface). Un objectif crucial au regard des aspects de sûreté de fonctionnement d’un véhicule.

Le bus série CXPI, qui fournit des fonctionnalités très proches de celles du bus CAN comme la non-destruction d'arbitrage (non destructive arbitration) ou la détection et le recouvrement d’erreurs, se positionne comme la prochaine génération des bus série pour les applications de contrôle de l’habitacle (position des sièges, climatisation…). Bien que le réseau LIN soit actuellement la technologie la plus utilisée pour ce type d’applications, les performances de ce dernier sont limitées. De plus, sa capacité à se connecter efficacement à des interfaces homme-machine complexes est bridée en termes de réactivité.

Pour cette raison, l’organisme japonais Jaso (Japanese Automotive Standards Organization), avec le soutien actif de la société nippone Rohm (qui commercialise d’ailleurs un émetteur/récepteur CXPI), a développé dès 2012 le protocole CXPI avec la volonté de réduire le nombre et le poids des torons de câbles d’une automobile, et de définir une technologie capable de supporter du multiplexage pour des IHM multifonctions complexes.

La mise en oeuvre d’un oscilloscope doté de cette fonctionnalité permet de s’assurer que les données véhiculées sur le bus CXPI sont exemptes d’erreurs, via un décodage à haute vitesse des données du bus et la capture de formes d’ondes intermittentes ou rares, là où se nichent les bogues les plus difficiles à détecter (erreurs de CRC, de bits de parité, de longueur de trames de données, d’espace entre trames et de trames non conformes).

La spécification CXPI, référencée SAE J3076_201510, est accessible via le site de la SAE (Society of Automotive Engineers).

 

 

Sur le même sujet