L'embarqué > Marchés > Rachat > Automatisation des bâtiments : Siemens rachète la start-up lyonnaise Wattsense

Automatisation des bâtiments : Siemens rachète la start-up lyonnaise Wattsense

Publié le 07 octobre 2021 à 12:08 par Pierrick Arlot        Rachat Siemens

Siemens-Wattsense

Le groupe allemand Siemens, par le biais de son entité Smart Infrastructure, annonce le rachat de la société Wattsense, créée en 2017 et basée à Dardilly, tout près de Lyon. Cette start-up, qui restera une unité autonome au sein de la firme d’outre-Rhin, a développé une solution qui s’appuie sur une box managée pour connecter tous les équipements techniques des bâtiments de petite et moyenne taille, quels que soient leur marque, leur modèle, leur ancienneté.

Présentée comme facile et rapide à installer, la box Wattsense peut être décrite comme un convertisseur intelligent qui unifie les protocoles de communication terrain (KNX, M-Bus, Modbus, BACnet, LonTalk, LPB, OPC, etc.) et qui se connecte automatiquement au cloud à travers la 4G, Ethernet et/ou un réseau LoRaWAN. Cet « objet », qui récolte les données et contrôle les équipements, combine les fonctionnalités d’une passerelle, d’un automate, d’un modem et d’un produit de périphérie de réseau (edge).

Selon Siemens, Wattsense optimise la gestion technique des bâtiments (GTB) avec une solution IoT qui allie simplicité et interopérabilité et qui permet l'adoption de pratiques de gestion de l'énergie même dans des installations ne disposant pas (ou peu) de technologies GTB. En abaissant les barrières à l'entrée tout en maintenant les dépenses d'investissement à un faible niveau, la start-up, ajoute le groupe allemand, offre la possibilité de rendre une large gamme d'équipements compatible IoT et apporte les avantages d’un système IoT de gestion de bâtiments reposant sur le cloud à un éventail plus large de bâtiments, y compris les écoles, les bureaux, les entrepôts et les commerces de détail. Les appareils multiprotocoles peuvent en outre être facilement intégrés avant d'être connectés au cloud et exploités selon un modèle de logiciel en tant que service (SaaS).

« L'engagement de Wattsense à réduire la consommation d'énergie et les émissions de carbone dans le secteur du bâtiment s'aligne parfaitement avec la vision de Siemens, précise Louis Vermorel, le fondateur et P-DG de la jeune société lyonnaise. Au sein de Siemens, nous allons pouvoir étendre la portée et l'impact de notre solution IoT. »

Positionné sur le marché de la numérisation des infrastructures, Siemens Smart Infrastructure assure avoir connecté plus de 2,3 millions d'équipements à sa plateforme cloud. L'entité compte plus de 150 applications et offres numériques à son portefeuille et réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 700 millions d'euros, qu’elle entend porter à 1,5 milliard d'euros d'ici à 2025. Wattsense avait levé en 2019 2,9 millions d’euros pour déployer son approche plug & play combinant électronique, informatique embarquée et services dans le nuage.

Sur le même sujet