L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Atmel durcit un microcontrôleur 8 bits AVR pour les applications spatiales

Atmel durcit un microcontrôleur 8 bits AVR pour les applications spatiales

Publié le 22 octobre 2015 à 12:27 par Pierrick Arlot        Composant  Atmel

Atmel AVR spatial

Atmel a commencé d’échantillonner auprès de clients alpha un microcontrôleur 8 bits AVR calibré pour les applications spatiales. Au-delà des traditionnelles caractéristiques de la famille megaAVR, le microcontrôleur ATmegaS128 (qui s’avère le premier produit de ce type qui soit tolérant aux radiations dans la gamme du fabricant de semi-conducteurs) est qualifié QML (Qualified Manufacturers List) et ESCC (European Space Components Coordination).

Présenté en boîtier céramique hermétique, le circuit peut supporter des doses de rayonnements ionisants jusqu’à 30 Krad. Par ailleurs, le microcontrôleur ATmegaS128 est immunisé contre les effets de latch-up grâce à un processus de gravure sur silicium dédié (SEL LET > 62,5 Mev à 125°C, 8 MHz/3,3 V). Le SEU (Single Event Upset) aux ions lourds est par ailleurs estimé à 10-3 erreur/composant/jour pour les applications spatiales placées en orbite basse (LEO).

Selon Atmel, la famille AVR qualifiée pour le spatial bénéficie du support de l’écosystème Atmel Studio et les concepteurs peuvent donc prototyper leurs applications avec des versions industrielles des microcontrôleurs ATmega AVR pour un coût nettement inférieur. Et ce d’autant que l’ATmegaS128 est compatible bloche à broche avec les microcontrôleurs ATmega128 existants.  

Sur le même sujet