L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Adeneo Embedded fait communiquer Cortex-A9 et M4 sur un processeur Freescale i.MX6SoloX

Adeneo Embedded fait communiquer Cortex-A9 et M4 sur un processeur Freescale i.MX6SoloX

Publié le 04 mars 2015 à 11:43 par François Gauthier        Plate-forme Witekio

Adeneo Freescale

A l’occasion du salon Embedded World qui s’est tenu fin février, la société française d’ingénierie Adeneo Embedded a démontré la faisabilité d’une communication de type AMP (Asynchronous Multiprocessing) sur la nouvelle architecture i.MX6SoloX de Freescale. Une architecture qui associe sur un même circuit un cœur de processeur ARM Cortex-A9 et un cœur de microcontrôleur Cortex-M4.

Profitant de sa position de partenaire de premier rang auprès de Freescale, Adeneo a mis au point une application dans laquelle la partie acquisition est portée par le Cortex-M4 (où tourne le noyau temps réel MQX de Freescale) tandis que la partie gestion de l’application et l'affichage des données sont pris en charge par le Cortex-A9 sur lequel est implanté un Linux associé à la suite logicielle graphique Qt de Digia. Les communications entre les deux coeurs sont assurées par l’interface MCC (Multi-Core Communication) fournie par Freescale, qui assure une exécution en parallèle et en simultané du code implanté sur les deux cœurs.

« La collaboration étroite entre Freescale et Adeneo nous a permis de mettre en œuvre les mécanismes logiciels complexes d’une communication AMP et d’une application multitraitement sur l’architecture novatrice à base de processeur hétérogène i.MX6SoloX, a commenté Yannick Chammings, PDG d'Adeneo Embedded.  

Parallèlement, Adeneo a profité de l’occasion pour annoncer la disponibilité d’un BSP du système d’exploitation Windows Embedded Compact 2013 de Microsoft pour toutes les architectures i.MX6 de Freescale. Disponible gratuitement auprès d’Adeneo, ce BSP s’appuie sur la plate forme de prototypage Sabre (Smart Application Blueprint for Rapid Engineering) de l’américain Boundary Devices. Il inclut un logiciel d’amorçage (bootloader) et la gestion de nombreuses interfaces (Ethernet, USB, UART, I2C, bus série, HDMI, LVDS, audio…).

Enfin, signalons que la société a aussi réalisé le portage de l’environnement de développement d’interfaces graphiques Qt dans sa version 5 sur le système d’exploitation embarqué Windows Embedded Compact 2013 pour les architectures Cortex-A9 et Cortex-A15. 

Sur le même sujet