L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Suivi de conteneurs : le français Traxens lève 20 millions d’euros

Suivi de conteneurs : le français Traxens lève 20 millions d’euros

Publié le 14 août 2019 à 14:13 par Pierrick Arlot        Conjoncture

Traxens

Créée en 2012, la société marseillaise Traxens, qui a développé une solution innovante de surveillance et de coordination des conteneurs, a annoncé en juillet avoir levé près de 20 millions d’euros lors d’un tour de table mené par Itochu, un groupe japonais d’import-export, Bpifrance, via le fonds PSIM géré dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, et Supernova Invest via le fonds Crédit Agricole Innovations et Territoires. Ce financement doit permettre à la firme française de déployer une flotte mondiale de solutions IoT sur les conteneurs exploités par ses partenaires, dont les spécialistes du transport maritime CMA CGM et MSC qui ont investi dans Traxens, respectivement en 2012 et 2016.

La jeune entreprise français s’est donné pour objectif d’équiper 100 000 conteneurs d’ici à la fin 2020, un chiffre qui sera sans doute revu à la hausse. Traxens a révélé en juin dernier que Mærsk, groupe de logistique qui est aussi le plus grand armateur de porte-conteneurs au monde, avait investi dans la société, avec une première commande pouvant aller jusqu’à 50 000 conteneurs (lire notre article ici).

Récompensé en 2018 par un trophée Cap’tronic, Traxens a mis au point une solution de suivi de conteneurs ou d'objets mobiles (wagons, remorques, bennes…) qui s'appuie sur des boîtiers électroniques autonomes (les Traxens-Box) fixés aux objets à surveiller, et sur une plate-forme centrale de pilotage (Traxens-Hub) pour l’acquisition, la collecte et la redistribution des données vers les acteurs concernés de la chaîne de transport. Aptes à communiquer avec le Traxens-Hub par différents moyens (satellite, réseau cellulaire GSM, réseau maillé adaptatif Traxens-Net), les Traxens-Box intègrent plusieurs capteurs capables de déterminer la position géographique mais aussi de mesurer la température, les chocs, les mouvements, les vibrations et l’ouverture des portes.

« Ce nouveau financement va nous aider à atteindre une taille critique rapidement, en tant que fournisseur de données dans un marché en pleine expansion, a indiqué Jacques Delort, directeur général de Traxens. Nous allons accélérer la présence de la société sur nos marchés historiques mais aussi en Asie, forts de ce partenariat commercial avec Itochu. » Traxens compte déjà parmi ses clients des BCO (Beneficial Cargo Owners, ou chargeurs) majeurs, dont BASF, le plus grand fabricant de produits chimiques au monde. La société noue également des partenariats avec d’importantes sociétés de transport pour fournir des données de suivi sur mesure. Traxens a ainsi récemment lancé un projet pilote IoT avec le port de Valence (Espagne) avec pour objectif d’améliorer l’efficacité opérationnelle des mouvements des conteneurs dans le port.

Sur le même sujet