L'embarqué > Marchés > Rachat > ST se renforce en connectivité sans fil en gobant le français BeSpoon et le canadien Riot Micro

ST se renforce en connectivité sans fil en gobant le français BeSpoon et le canadien Riot Micro

Publié le 29 juillet 2020 à 11:56 par François Gauthier        Rachat STMicroelectronics

STMicroelctronics + BeSpoon + RioT Micro

STMicroelectronics a annoncé cet été la signature simultanée de deux accords de fusion/acquisition portant l’un sur le rachat de la totalité du capital social de la société française BeSpoon, dotée d'un fort savoir-faire en matière de technologie de transmission radio ultralarge bande (UWB), et l’autre sur l’acquisition des actifs de la firme canadienne Riot Micro, spécialiste de la connectivité cellulaire pour objets connectés fondée sur les technologies LTE Cat-M (LTE-M) et Cat-NB1 (NB-IoT).

Une fois ces deux transactions finalisées, ST renforcera ainsi son offre de solutions de connectivité sans fil associée à ses microcontrôleurs sécurisés et aux microcontrôleurs de la famille des STM32.

Basé au Bourget-du-Lac (Savoie) et fondé en 2010, BeSpoon (à qui L'Embarqué a consacré un portrait détaillé en août 2013) est une société de semi-conducteurs fabless qui a développé une technologie assurant en temps réel la localisation d’objets connectés avec une précision centimétrique dans des environnements difficiles, et ce en s’appuyant sur une communication sans fil UWB. En intégrant cette technologie de géolocalisation dans son portefeuille de microcontrôleurs STM32, ST veut ouvrir aux développeurs officiant dans les domaines de l'Internet des objets, de l’automobile et des communications mobiles la possibilité de mettre en place des services tels que l’accès sécurisé et la localisation de haute précision àl'intérieur comme à l'extérieur des bâtiments.

ST va acquérir BeSpoon auprès de de ses fondateurs et de son actionnaire majoritaire, la firme allemande Trumpf, qui avait acquis en 2017 60% du capital de la firme française. Parallèlement à cette transaction, Trumpf et STMicroelectronics vont établir un partenariat stratégique dans le domaine de la technologie de localisation et de télémétrie UWB qui a actuellement le vent en poupe (création du consortium FiRa, rachat de DecaWave par Qorvo, rapprochement de Renesas et du suisse 3db Access...). La société Trumpf, fondée en 1923, est un spécialiste des machines-outils, des technologies laser et des systèmes électroniques pour applications industrielles. Forte d’environ 15 000 collaborateurs dans le monde, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 3,784 milliards d'euros sur l'exercice 2018/2019.

Basée à Vancouver (Canada) et fondée en 2007, la société Riot Micro, de son côté, développe des solutions IoT cellulaires en appliquant des techniques de conception similaires à celles utilisées pour le développement de produits Bluetooth Low Energy (BLE) et Wi-Fi. Elle a notamment conçu la puce-système RM1000, dotée d’un bloc PHY LTE et d'une pile protocolaire L2 / L3 optimisés pour répondre aux exigences de la Release 13 des spécifications 3GPP pour les liaisons radio Cat-NB1 (NB-IoT) et Cat-M1 (eMTC ou LTE-M). En fournissant un contrôle granulaire des ressources système, l'architecture matérielle innovante mise en oeuvre minimiserait la consommation d'énergie active dans tous les cas d'utilisation (lire notre article ici). Selon Riot Micro, cette approche de conception réduit la surface de silicium et la consommation d'énergie active par rapport aux solutions alternatives fondées sur un processeur de signal.

Selon ST, l’intégration de capacités de communication cellulaire au portefeuille de microcontrôleurs STM32 renforcera l'offre de la société franco-italienne auprès des utilisateurs qui développent des applications telles que des services de gestion de flotte ou de suivi de marchandises et d'équipements.

Les modalités financières des deux transactions n’ont pas été dévoilées.

« Les technologies de connectivité IoT cellulaire et ultralarge bande sont des solutions de connectivité sans fil qui porteront une prochaine vague d’objets connectés et d’applications innovantes, commente Claude Dardanne, président du groupe Microcontrôleurs & Circuits intégrés numériques chez STMicroelectronics. Ces acquisitions complètent l’actuelle gamme de microcontrôleurs sans fil de ST qui prend en charge les protocoles Bluetooth 5.0 et IEEE 802.15.4, ainsi que la première puce-système au monde dotée de la technologie LoRa. Avec ces deux opérations, nous prenons désormais en charge tous les protocoles de communication sans fil pour l’Internet des objets. »

 

Sur le même sujet