L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Sous-traitance pour systèmes connectés : Bosch EMS soutient les start-up et ETI françaises

Sous-traitance pour systèmes connectés : Bosch EMS soutient les start-up et ETI françaises

Publié le 02 juin 2016 à 11:42 par Pierrick Arlot        Conjoncture Bosch

Sous-traitance pour systèmes connectés : Bosch EMS soutient les start-up et ETI françaises

A l’occasion du salon Connected Conference, qui s’est tenu fin mai à Paris, Bosch France a tenu à réitérer son soutien aux start-up et ETI françaises actives sur le marché des systèmes et objets connectés. Un soutien qui s’exprime depuis 2015 par l’ouverture à ces entreprises de ses capacités de production manufacturière pour les accompagner dans la phase d’industrialisation de leurs équipements.

Ainsi, après avoir signé l’année dernière un partenariat avec Luciom, une start-up positionnée sur le marché de la technologie Li-Fi, le site de Bosch France situé à Mondeville (près de Caen) collabore aujourd’hui avec la jeune société française Gridbee, qui souhaite fabriquer des cartes électroniques pour des solutions sécurisées de communication sans fil pour objets connectés en environnement industriel. Créé en 2014, Gridbee Communications, auquel L’Embarqué a consacré un portrait détaillé en juin 2015, doit lancer cette année un module radio compatible 802.15.4g équipé d'un circuit SoC "maison" optimisé en consommation qui sera apte à gérer la connectivité haut débit et sécurisée, le maillage réseau et la couche applicative de communication avec le cloud. Marchés visés : les compteurs d'électricité communicants et le M2M industriel.

Sur Connected Conference, Bosch EMS France, entité qui regroupe les activités hexagonales de sous-traitance électronique et mécatronique du groupe allemand, a par ailleurs effectué des démonstrations avec une sélection de produits connectés, développés par des acteurs de l’IoT avec lesquels des partenariats industriels ont été établis récemment. On citera notamment le détecteur de fumée connecté Smockeo de la société alsacienne Cobject, la chambre d’inhalation pour traitements médicaux de l’entreprise normande Protec’Som (photo en en-tête), des modules de gestion de flotte automobile, des cartes de radiocommunication multi-usages, etc…

Selon les données fournies par Bosch, Bosch EMS France représente aujourd’hui 650 collaborateurs, 7 lignes CMS, 2 milliards de composants posés par an et un taux qualité inférieur à 3 ppm.

Sur le même sujet