L'embarqué > Logiciel > Middleware > Balises Bluetooth : le protocole Eddystone de Google pourrait dominer le marché d’ici à 2020

Balises Bluetooth : le protocole Eddystone de Google pourrait dominer le marché d’ici à 2020

Publié le 18 août 2015 à 11:58 par Pierrick Arlot        Middleware Google

Google Eddystone

La technologie de géolocalisation iBeacon lancée par Apple en 2013 a popularisé le concept des balises Bluetooth Low Energy (BLE) qui, à l’heure où la quasi-totalité de la population ne se déplace plus sans un smartphone à portée de main, permettent aux enseignes de la grande distribution, aux musées, aux commerces de proximité, aux agences bancaires ou aux grands centres commerciaux de proposer des offres promotionnelles ciblées ou des informations contextuelles à leurs clients ou visiteurs. Des offres d’autant plus pertinentes qu’elles sont diffusées sur le téléphone mobile en fonction de la position géographique précise de l’utilisateur, au moment où il est potentiellement le plus réceptif : au seuil du magasin, à l’entrée d’un univers particulier, à proximité d’un rayon ou d’un produit donné…

Mais iBeacon n’est désormais plus seul sur le marché des balises BLE. Au cours de l’été, Google a lancé sa propre technologie baptisée Eddystone, un format de transmission d’informations et de données entre balises et smartphones iOS, Android ou autres, présenté comme « ouvert » et déjà soutenu par des constructeurs comme Accent Systems, BKON, Blesh, Bluvision, Estimote, kontact.io, Radius Networks ou Signal360. Apte à supporter différents types de trames (trames de télémétrie TLM, trames d’identification unique UID, trames d’adresse URL), le format est disponible sous licence open source Apache 2.0.

Pour ABI Research, tous les voyants sont au vert pour Eddystone qui devrait, selon la société d’études, dominer le marché des balises BLE dès 2020. « L’innovation apportée par Eddystone réside clairement dans la technologie de diffusion TLM qui permet de transmettre des informations de télémétrie ou des mesures relevées par des capteurs, ce qui est de prime importance dans des domaines comme la ville intelligente, la maison connectée ou l’industriel », note Patrick Connolly, analyste chez ABI Research. L’intérêt du format lancé par Google est qu’il permet aussi, via les trames Eddystone-URL, d’éviter à l’utilisateur de charger au préalable une application spécifique sur son smartphone avant d’utiliser un service donné, les balises pouvant simplement retourner une adresse URL pour engager l’interaction.

Afin de simplifier le travail des développeurs, Google propose deux API associées à Eddystone. L’API Nearby est conçue pour faciliter la recherche par les applications des balises à proximité. L’API Proximity Beacon permet aux développeurs d’associer à des balises des informations sémantiques de localisation et des données, stockées dans le nuage.

Sur le même sujet