L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Renesas dope le traitement IA sur ses microprocesseurs 64 bits à architecture Arm Cortex-A

Renesas dope le traitement IA sur ses microprocesseurs 64 bits à architecture Arm Cortex-A

Publié le 19 janvier 2021 à 11:17 par Pierrick Arlot        Composant  Renesas

Renesas RZ/G2L

Renesas a commencé l’échantillonnage de trois nouveaux modèles de microprocesseurs 64 bits génériques RZ/G2 dont l’ambition est d’apporter un traitement amélioré des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) dans un grand nombre d’applications. Ces modèles d’entrée de gamme sont bâtis autour du cœur Arm Cortex-A55 lancé en 2017 et doté de fonctionnalités permises par la technologie DynamIQ, comme la prise en charge d’instructions spécifiques à l'apprentissage machine et à l’intelligence artificielle.

Référencés RZ/G2L, RZ/G2LC et RZ/G2UL, les derniers-nés des microprocesseurs RZ/G2 viennent compléter les modèles RZ/G2E, RZ/G2N, RZ/G2M et RZ/G2H de milieu à haut de gamme existants, dévoilés lors du salon Embedded World 2019 par Renesas et déclinés autour de configurations multicœurs Cortex-A53 et/ou Cortex-A57. Selon le fabricant de semi-conducteurs, le cœur Cortex-A55 offre des performances de calcul améliorées d'environ 20% par rapport au Cortex-A53 et s’avère environ six fois plus rapide dans le traitement générique des applications IA.

Dans le détail, le microprocesseur RZ/G2L embarque un ou deux cœurs Cortex-A55, ainsi qu’un moteur graphique 3D (Arm Mali-G31), un codec vidéo H.264 et des interfaces pour caméra, pour une prise en charge de fonctions évoluées dans les applications d'interface homme-machine (IHM), telles que le traitement multimédia, le rendu graphique et le traitement IA d’images. On y trouve aussi un cœur Cortex-M33, qui permet d'effectuer un traitement temps réel pour certaines tâches comme la collecte de données issues de capteurs, et ce sans recourir un microcontrôleur externe.

« L'utilisation de microprocesseurs 64 bits pour le traitement IA et l’exécution d’IHM graphiques s'est généralisée, indique Hiroto Nitta, senior vice-président et responsable de l’entité SoC au sein de la division IoT & Infrastructures chez Renesas. En lançant des produits d'entrée de gamme dans la famille RZ/G2, Renesas accélère l'adoption du système d'exploitation Linux. »

A noter que les modèles RZ/G2L disposent en sus d'une protection ECC (Error Checking and Correction) pour la mémoire intégrée sur la puce ainsi que pour la mémoire DDR externe. En outre, un package Linux vérifié (VLP) bâti sur un Linux Civil Infrastructure Platform (CIP), un Linux de qualité industrielle offrant un support et une maintenance de sécurité pendant plus de 10 ans, est disponible. Côté périphériques, les références RZ/G2L, RZ/G2LC et RZ/G2UL (cette dernière n’intègre qu’un seul Cortex-A55 et le Cortex-M33 est optionnel) disposent d’une interface CAN/CAN FD et d’une ou deux interfaces Gigabit Ethernet.

Enfin, dans le cas où des fonctionnalités IA plus sophistiquées s’avèrent nécessaires, Renesas prévoit d'améliorer les fonctions et les performances du RZ/G2L avec son accélérateur IA maison, le DRP-AI. La production en volume des microprocesseurs RZ/G2L, RZ/G2LC et RZ/G2UL devrait débuter à partir du mois d'août 2021. 

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA

 

Sur le même sujet