L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Qowisio déploie en France un réseau dédié aux objets connectés basé sur sa propre technologie radio UNB !

Qowisio déploie en France un réseau dédié aux objets connectés basé sur sa propre technologie radio UNB !

Publié le 09 juin 2015 à 10:38 par Pierrick Arlot        Connectivité Qowisio

Logo Qowisio

10 millions d’euros. Telle est la somme qu’a réussi à lever la jeune société angevine Qowisio dont l’ambition est de déployer dans l’Hexagone dès ce mois de juin 2015 un réseau public bas débit, longue portée et basse consommation dédié aux objets connectés et basé sur sa propre technologie radio à bande ultra-étroite UNB (Ultra Narrow Band). Une technologie similaire donc, dans son principe, à celle de l’opérateur Sigfox, mais différente sur l’aspect protocolaire.

Face à Sigfox d’un côté, et aux promoteurs du procédé de communication LoRa, Bouygues Télécom en tête, de l’autre, Qowisio ne part pas toutefois de rien. Depuis sa création en 2009 par Cyrille Le Floch, Guillaume Houssay et Jean-Samuel Reynaud, la jeune société a su déployer sa technologie hors des frontières françaises dans des applications, notamment, de remontée d’informations sur le fonctionnement de l’alimentation électrique des pylônes et antennes-relais d’opérateurs de téléphonie mobile, dans les pays où la distribution d’énergie reste aléatoire. Qowisio, qui indique avoir réalisé un chiffre d’affaires cumulé de 9 millions d’euros sur le marché de la connectivité des objets et qui table sur un CA de 15 millions d’euros en 2015 pour un effectif de 25 personnes, est en effet déjà présent dans une trentaine de pays en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe de l’Est.

Membre fondateur de la Cité de l’objet connecté qui doit être inaugurée vendredi 12 juin à Angers par le président de la République, la jeune société, qui avait décroché un trophée Cap'tronic en 2013, estime par ailleurs se singulariser par rapport à ses concurrents. De fait, elle n’intervient pas seulement dans la fourniture de la connectivité réseau et de l’application dans le nuage, mais elle propose aussi à ses clients grands comptes ses propres gammes de capteurs, modules et objets connectés. Qowisio souhaite aussi se distinguer par un modèle économique « disruptif » (sur lequel l’entreprise reste encore discrète) dont l’enjeu « n’est pas la bataille du coût de communication »... Selon le Français, chacune des passerelles qui forment le cœur de son réseau et qui seront déployées dans tout l’Hexagone, permet de connecter tout objet dans un rayon de 50 à 60 km et peut faire transiter plus d’un million de messages par jour.
 
La levée de fonds de 10 millions d’euros, qui succède à un premier tour de table de 500 000 euros bouclé en juin 2012, a réuni Ouest croissance, Go Capital, BNP Paribas Développement et Pays de la Loire Développement. Les ambitions de Qowisio sont fortes ; la jeune société table sur un chiffre d’affaires de plus de 140 millions d’euros en 2020 !

Sur le même sujet