L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Objets connectés : les cartes de développement compatibles Brillo de Google arrivent !

Objets connectés : les cartes de développement compatibles Brillo de Google arrivent !

Publié le 28 octobre 2015 à 11:30 par Pierrick Arlot        Plate-forme Google

Pico-iMX6UL TechNexion

Hier 27 octobre 2015, Google a mis en ligne un portail dédié aux développeurs qui souhaitent déjà prendre en main l’environnement logiciel Brillo, dévoilé par la société américaine en mai dernier. Dérivée d’Android, la plate-forme Brillo est, selon Google, réservée à ceux qui conçoivent des objets et équipements connectés ; elle est destinée à rendre ces derniers aisément configurables et capables de coopérer entre eux et avec un smartphone en toute sécurité, localement ou au travers du cloud. A ce titre, Brillo s’accompagne du middleware de communication de haut niveau Weave, élaboré spécialement à cet effet avec Nest, le spécialiste des thermostats et des détecteurs de fumée connectés acquis par Google en 2014. En termes de connectivité à courte portée, l’environnement assure la compatibilité avec les technologies Wi-Fi, Bluetooth Low Energy et Thread.

Le portail Brillo est censé donner accès, moyennant une inscription ad hoc, au code de l’OS ainsi qu’à un kit de développement. Dans la foulée, plusieurs sociétés ont annoncé la disponibilité à plus ou moins brève échéance de cartes de prototypage calibrées pour l’environnement logiciel de Google. C’est notamment le cas d’Intel qui assure que les fonctionnalités de Brillo ont été validées sur le module processeur Edison et qu’une solution compatible avec l’OS de Google et architecturée autour d’Edison sera prochainement disponible auprès du distributeur Newegg. On rappellera que le module processeur d’Intel s’articule autour d’un circuit intégré 32 bits de type SoC qui associe un double cœur Atom à 500 MHz et un microcontrôleur Quark à 100 MHz, de 1 Go de mémoire LPDDR3, de 4 Go de mémoire eMMC et d’une connectivité double bande Wi-Fi et Bluetooth Low Energy, le tout sur une superficie de 35,5 x 21 mm.

De son côté, le britannique Imagination Technologies, père de l’architecture Mips, a dévoilé que la future carte de prototypage Creator Ci41 a été retenue par Google comme plate-forme de démarrage pour les développeurs Brillo. Le produit est une variante de la Creator Ci40 dont la disponibilité est imminente et qui sera basée sur un SoC implémentant deux cœurs Mips interAptiv et un sous-système radio Wi-Fi/Bluetooth Ensigma C4500 d’Imagination, spécifiquement élaboré pour l’Internet des objets.

Enfin Freescale a annoncé que Brillo serait disponible sur le processeur i.MX6UltraLite annoncé en juin 2015 et bâti autour d’un cœur ARM Cortex-A7. Le fabricant de semi-conducteurs a dévoilé que son partenaire TechNexion, en accord avec Google, proposera un module processeur référencé Pico-i.MX6UL exécutant Brillo (photo ci-dessus et en en-tête), ainsi que la carte de développement associée.

Sur le même sujet